La Voix de l’Est
Or, au plus fort de la pandémie, ce printemps, bon nombre de commerçants ont cessé d’accepter l’argent comptant, et du même coup les coupons imprimés, de peur que ceux-ci ne soient un vecteur de transmission du coronavirus.
Or, au plus fort de la pandémie, ce printemps, bon nombre de commerçants ont cessé d’accepter l’argent comptant, et du même coup les coupons imprimés, de peur que ceux-ci ne soient un vecteur de transmission du coronavirus.

Pandémie et couponnage font-ils bon ménage ?

Marie-Ève Martel
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est
La pandémie de la COVID-19 aura amené son lot d’impacts sur notre quotidien, à commencer par la gestion de nos finances. Pour en avoir plus pour leur argent, certaines personnes se sont tournées vers le couponnage, une habitude payante adoptée depuis longtemps par des consommateurs qui ont pu traverser le confinement grâce à leurs réserves.