Afin de permettre à la population de garder la forme et la bonne humeur, le Comité Pro-Piste devancera l’ouverture de la piste cyclable la Montérégiade au samedi 16 mai.
Afin de permettre à la population de garder la forme et la bonne humeur, le Comité Pro-Piste devancera l’ouverture de la piste cyclable la Montérégiade au samedi 16 mai.

Ouverture hâtive de la Montérégiade

Marie-Ève Martel
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est
Afin de permettre à la population de garder la forme et la bonne humeur, le Comité Pro-Piste devancera l’ouverture de la piste cyclable la Montérégiade au samedi 16 mai.

Il sera toutefois interdit d’utiliser le mobilier urbain disposé le long de la piste cyclable et, en raison de la pandémie, aucune toilette chimique ne sera accessible aux usagers.

Les stationnements permettant l’accès à la Montérégiade seront ouverts uniquement à l’intention des résidants des municipalités traversées par la piste cyclable. «Il n’est pas question d’encourager pour le moment le cyclotourisme d’une région à une autre», fait-on valoir.

Le service de patrouille sera également de retour tous les jours entre 8h et 17h, et ce, jusqu’à la fête du Travail. Les patrouilleurs, qui porteront masques et gants, pourront venir en aide aux usagers de la piste cyclable aux prises avec un problème mécanique ou qui se sont blessés légèrement. Ils pourront également donner de l’information sur les différents services du secteur, mais seront aussi appelés à faire respecter les consignes de sécurité et de distanciation sociale entre les usagers.

«Des mesures sont également déployées pour assurer la sécurité des patrouilleurs présents sur la Montérégiade. Ils ont suivi une formation adaptée à la situation actuelle», fait savoir Christiane Desroches, coordonnatrice du Comité Pro-Piste.

En tout temps pendant leurs heures d’activité, il sera possible de rejoindre un patrouilleur en composant le (450) 522-5488. Celui-ci est aussi affiché sur les panneaux répartis dans les haltes longeant la piste cyclable.

L’asphaltage se poursuit

Cet automne, un tronçon de quatre kilomètres de la Montérégiade, dans le secteur de Mont-Saint-Grégoire, sera asphalté. Ce faisant, il ne restera que huit kilomètres en poussière de roche le long du trajet de 37 kilomètres qui relie Ange-Gardien à Saint-Jean-sur-Richelieu.