Steve Flanagan et Gaétan Belhumeur au sujet du canard qu'il n'y aura pas sur le lac Boivin à Granby

Oubliez le canard!

Oubliez le canard géant sur le lac Boivin ! La nouvelle image de marque de la ville de Granby n'inclura pas l'ajout de cette structure gonflable qui a tant fait jaser, a déclaré mercredi le chef de division des actifs au service des travaux publics, Gaétan Belhumeur.
Celui-ci a fait cette affirmation alors que les premières manifestations du nouveau « branding » que Granby souhaite déployer apparaîtront prochainement dans le paysage urbain. Le conseil municipal a accepté en avril dernier d'accorder un budget de 155 000 $ à cette opération en 2017.
La Voix de l'Est avait rapporté à l'époque que cette nouvelle image pourrait inclure l'installation d'un canard gonflable sur le lac Boivin (pour 3000 $), ainsi que l'ajout de lettres, de jeux et d'animaux géants à différents endroits de la Ville. Granby souhaite, avec cette opération, se donner une couleur, une saveur ludique, et, pourquoi pas, développer un nouvel attrait touristique.
Mais les plans ont changé en cours de route. Car l'obtention d'un certificat d'autorisation du ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques est nécessaire pour permettre la mise en place d'un canard géant sur le plan d'eau.
« Il fallait fournir énormément d'explications et de documents. Les délais n'auraient pas permis d'en arriver à un projet cette année. Donc, il n'y aura pas de canard », laisse tomber Gaétan Belhumeur.
Animaux du Zoo
Cela a cependant permis à la Ville de poursuivre sa réflexion et de peaufiner son projet, a pour sa part fait valoir le responsable du lancement de la nouvelle image de marque, Steve Flanagan.
À la tête d'une firme de relations publiques montréalaise qui porte son nom, M. Flanagan affirme qu'il a plutôt été décidé de miser sur la particularité de Granby, soit la présence du Zoo et ses animaux. « Or, un canard jaune, il n'y en a pas au Zoo », laisse tomber Steve Flanagan.
Celui-ci assure que cette décision n'a rien à voir avec les critiques qui ont accompagné la médiatisation de ce projet. « Au-delà des critiques, c'est un concept qu'on a voulu peaufiner », dit-il.
En principe, le déploiement de la nouvelle image de marque de la Ville de Granby, qui pourrait faire jaser tout le Québec, selon le maire Pascal Bonin, est appelé à évoluer en plusieurs phases.
Cette année, les animaux du Zoo y seront à l'honneur, dit M. Flanagan. Qui sait, un kangourou ou un éléphant géant pourrait bientôt apparaître près de chez vous...