Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le gouvernement fédéral annoncera lundi sa contribution financière au projet de vélodrome intérieur à Bromont.
Le gouvernement fédéral annoncera lundi sa contribution financière au projet de vélodrome intérieur à Bromont.

Ottawa investit dans le projet de vélodrome

Jean-François Guillet
Jean-François Guillet
La Voix de l'Est
Article réservé aux abonnés
Le fédéral mettra fin au suspense qui dure depuis des mois concernant son apport financier dans le projet de vélodrome couvert à Bromont. Le ministre du Patrimoine canadien, Steven Guilbeault et la députée de Brome-Missisquoi, Lyne Bessette, dévoileront lundi la contribution du gouvernement Trudeau.

La somme accordée par Ottawa proviendra de Développement économique Canada pour les régions du Québec. Une nouvelle qui tombe à point pour le directeur général du Centre national de cyclisme de Bromont (CNCB), Nicolas Legault. «Le fédéral n’investit pas pour rien. C’est une annonce très importante pour un projet qui aura des répercussions à travers tout le Canada. On arrive dans la dernière ligne droite et c’est un autre grand pas», a-t-il indiqué.

Le maire de Bromont, Louis Villeneuve, s'est dit « extrêmement fier» que le gouvernement fédéral investisse pour le vélodrome. «Et encore une fois, à l’image du parc des Sommets, on a vu que c’est dans l’ADN des Bromontois de s’impliquer dans un projet auquel ils tiennent, a-t-il dit, réitérant que la Ville injecte deux millions $. On ne fait pas que demander des subventions.»

Louis Villeneuve a également souligné la ténacité du DG du CNCB dans le dossier, qu’il porte à bout de bras depuis le jour un. Idem du côté de la députée de Brome-Missisquoi.

«Malgré les déceptions, les nombreuses embûches depuis le lancement du projet, Nicolas n’a jamais baissé les bras. On ne le dira jamais assez, sans lui, il n’y aurait pas de vélodrome intérieur à Bromont. Et le bureau de Lyne Bessette n’a jamais lâché le morceau non plus pour avoir du financement. »

Dénouer l’impasse

Le projet global de vélodrome intérieur ne peut être bouclé sans l’apport financier du fédéral. En octobre dernier, Nicolas Legault indiquait à La Voix de l’Est que des options étaient sur la table pour dénouer l’impasse afin de lancer le chantier dès le début de 2021.

Rappelons que le budget de construction du vélodrome couvert avait initialement été fixé à près de 14,5 millions $. Or, la plus basse soumission excède cette somme de trois millions $.

Le projet du vélodrome intérieur Sylvan Adams, jumelé au Centre multisports Desjardins, prévoit une mise à niveau de l’ensemble des infrastructures du CNCB. La première étape consiste à poser un toit sur la piste des Jeux olympiques d’Atlanta de 1996, rapatriée à Bromont au tournant des années 2000. Il s’agit du seul vélodrome au Québec actuellement.

En plus de l’ovale de 250 mètres, dont la surface sera remise à neuf, deux gymnases multisports (volleyball, tennis, trampoline et gymnastique, entre autres), une salle de formation et une piste d’athlétisme de 200 mètres doivent être aménagés dans le vaste immeuble. La tenue de foires commerciales et de congrès figure également dans le plan d’affaires.

En parallèle à l’apport financier des deux paliers gouvernementaux, une collecte de fonds auprès de donateurs privés se poursuit.