Sabrina Racette a fondé sa compagnie d’organisation résidentielle, Création espace temps, il y a quelques mois.
Sabrina Racette a fondé sa compagnie d’organisation résidentielle, Création espace temps, il y a quelques mois.

Organisation résidentielle: «En as-tu vraiment besoin ?»

Ses crèmes à main dans un coin, ses shampoings dans l’autre, Sabrina Racette trouve une place pour tout. Organisatrice résidentielle de profession, cette jeune entrepreneure de 23 ans, qui a fondé Création espace temps, vient en aide aux personnes de la région qui manquent d’idées, de créativité et de temps pour bien organiser leur espace de vie.

« À un moment donné, je cherchais ce que je pouvais faire, raconte celle qui a étudié en éducation à l’enfance. Puis je suis allée chez ma belle-mère et on a commencé à ranger ses plats de plastique. C’est là que le déclic s’est fait ! »

L’organisation résidentielle, rendue populaire, entre autres, grâce à la papesse du rangement Marie Kondo, est un métier encore très peu répandu.

Originaire de Stanbridge Station, Mme Racette a décidé de suivre une formation en ligne auprès de l’Institut Organisateurs professionnels au Canada (OPC). Elle a d’ailleurs dû se rendre jusqu’à Toronto pour passer ses examens. De là, elle a pu obtenir son certificat et ouvrir son entreprise d’organisation résidentielle avec son copain, Antoine Provost. C’était en septembre dernier.

L’organisation résidentielle, c’est ranger, réaménager et désencombrer une ou plusieurs pièces pour les rendre plus pratiques et faciles d’accès. L’organisatrice est formée pour trouver une place spéciale pour chaque objet, selon les besoins de chacun.

« On fait le tri : qu’est-ce qui nous rend heureux ? Puis, on se débarrasse des choses de la façon la plus écologique possible, donc en donnant ou en vendant. Il faut aussi replacer chaque chose pour que ce soit fonctionnel et le plus pratique possible pour les personnes », explique la jeune organisatrice.

Trois types de rencontres

Les services organisationnels de Mme Racette se divisent en trois « forfaits », qui comprennent toujours un entretien gratuit au téléphone afin d’analyser les besoins, de préciser les forfaits, d’établir des objectifs et d’indiquer quelle pièce est visée.

D’abord, l’option autonomie 101 implique que Sabrina se rende au domicile du client, qu’elle visite la maison avec lui et qu’elle s’attarde sur ses besoins spécifiques.

Sabrina fait ensuite un plan en fonction de leurs discussions et de la visite, puis le client s’occupe de tout faire seul. En fait, Sabrina fait les premiers pas d’un remodelage qu’on effectuera soi-même.

Puis, dans le forfait semi-autonome, elle accompagne le client pendant quelques étapes. Par exemple, elle l’aide à trier et à prendre des décisions éclairées. Elle va même jusqu’à porter les objets à se débarrasser dans un organisme de seconde main, ou elle s’occupe de les vendre et de remettre l’argent au client.

Finalement, le troisième forfait est le tout inclus où, ensemble, Sabrina et son client font le ménage au complet, rangent, classent, ordonnent, classifient, etc.

Peu importe l’option choisie, le tarif horaire est de 40 $/heure. Mme Racette se déplace dans tout le territoire de Brome-Missisquoi et peut aller à Granby.

« Le veux-tu pour vrai ? »

Création espace temps aide autant pour les voyages, les déménagements, les grands ménages du printemps ou, simplement, pour diminuer la surconsommation.

Ce qui est le plus difficile à se débarrasser, selon elle ?

« Les au cas où, dit-elle. La nourriture pour les personnes qui en ont manqué dans leur jeunesse. Des choses qu’on a reçues en cadeau et qu’on se sent mal de redonner. Les objets avec une valeur sentimentale, les souvenirs. Il faut évaluer, se demander, si on les veut encore. Si on en a vraiment besoin. »

Sabrina parle d’un exemple personnel.

« On est deux dans ma maison et j’avais 30 coupes de vin ! J’en ai gardé six. Si je fais une grosse soirée chez moi, chacun peut amener sa coupe. »

Voici un exemple de réorganisation effectuée dans une cuisine par Sabrina Racette.

Sensibiliser

Il importe également de sensibiliser les enfants au phénomène de la surconsommation.

« Tu dis à un enfant de choisir dix jouets qu’il va donner à un autre enfant, expose-t-elle. Souvent, ce sont les parents qui ont peur de se débarrasser de quelque chose. Pas les enfants. »

Sabrina aimerait par ailleurs se perfectionner davantage afin d’aider les familles en matière de gestion du temps.

Tout de go, elle donne le truc suivant : placer les vêtements, les serviettes, les photos et les documents à la verticale plutôt qu’empilés à l’horizontale.

« Comme ça, pas besoin de tout mettre en fouillis pour trouver un chandail, par exemple. »

Un environnement bien organisé, souligne l’organisatrice, aide à clarifier l’esprit et à diminuer l’anxiété. « Il faut arrêter de surconsommer et appliquer le one in one out. Si on en enlève un objet de la maison, on peut en rajouter un. Il faut arrêter d’acheter pour impressionner et plutôt faire ses achats en fonction de réels besoins. »

D’ici quelques jours, Sabrina Racette ajoutera un blogue sur son site creationespacetemps.com, qui traitera de différents sujets reliés à l’organisation résidentielle, tels que le minimalisme.