Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Janick Cyr, de Granby, se fera rembourser son opération subie aux États-Unis.
Janick Cyr, de Granby, se fera rembourser son opération subie aux États-Unis.

Opérée aux États-Unis, Janick Cyr se fera rembourser

Billie-Anne Leduc
Billie-Anne Leduc
La Voix de l'Est
Article réservé aux abonnés
Janick Cyr, qui a dû débourser près de 25 000$ pour aller se faire retirer sa bandelette urinaire aux États-Unis, peut aujourd’hui crier «victoire». «Wow! C’était inespéré! Je ne m’attendais pas à recevoir ça pour Noël...», confie la Granbyenne.

Jeudi soir, le ministère de la Santé et des Services sociaux a annoncé que la RAMQ rembourserait en quasi-totalité les frais déboursés par les quelque 135 Québécoises qui ont dû aller se faire opérer aux États-Unis pour retirer leur bandelette par le docteur Dionysios Veronikis, entre le 1 octobre 2018 et le 31 décembre 2020.

«Je me doutais qu’on aurait eu gain de cause éventuellement, mais je ne m’attendais pas à ce que ce soit si vite. Dans mon cas, ils me rembourseront à plus ou moins 90%.»

Janick Cyr, qui a fait l’objet d’un reportage il y a quelques semaines dans La Voix de l’Est, s’était fait poser une bandelette urinaire pour contrer l’incontinence, en 2016. Pendant quatre ans, la Granbyenne a souffert le martyre : douleurs aux hanches, aux aines, aux jambes, perte de mobilité, etc.

Le 19 octobre dernier, trois autres Québécoises, dont la Sheffordoise Carole Ouellette, accompagnées de Cynthia Gagné, se sont envolées pour Saint-Louis, au Missouri, où elles se sont fait finalement retirer leur bandelette.

Accompagnatrice à son tour

Aujourd’hui, Janick Cyr va mieux que jamais. «Je me réveille le matin et je n’ai plus de douleurs. Je peux faire des choses simples que je ne pouvais pas faire avant, comme mettre mes bas, mes souliers.»

Elle a même retrouvé le plaisir de jouer avec sa «puce» de 7 ans.

Janick se dit toutefois déçue pour les femmes qui devront se faire opérer après le 31 décembre 2020, puisque la RAMQ ne les remboursera pas. «La dernière place avec Dr Veronikis le 31 décembre, c’est une Québécoise qui l’a prise.»

Le ministère de la Santé et des Services sociaux affirme que dès le début 2021, trois centres d’expertise en retrait de bandelettes seront opérationnels au Québec. Sans dénigrer les urologues du Québec, Janick rappelle qu’une telle opération, extrêmement délicate, demande des années de perfectionnement.

Depuis deux ans, soit depuis la sortie du reportage de Cynthia Gagné à l'émission Enquête, il se serait posé 86% moins de bandelettes, rapporte Janick. «Juste ça, c'est une victoire en soi. Ça a évité des souffrances à beaucoup de femmes.»

De son côté, Cynthia Gagné, bien que son combat «administratif» soit victorieux, continuera à faire de l’accompagnement pour les femmes désirant traverser la frontière. D’ailleurs, cette dernière a demandé à Janick Cyr de l’accompagner au Missouri, du 11 au 22 janvier, où six femmes se feront retirer leur bandelette.