Les policiers auront particulièrement à l’œil les automobilistes au pied pesant, et ce, dès le vendredi 5 juin.
Les policiers auront particulièrement à l’œil les automobilistes au pied pesant, et ce, dès le vendredi 5 juin.

Opération «Vitesse»: les automobilistes au pied pesant sur le radar

Jérôme Savary
Jérôme Savary
La Voix de l'Est
Les policiers partout au Québec auront particulièrement à l’œil les automobilistes au pied pesant, et ce, dès vendredi. Les différents services de police du Québec s’unissent afin de sensibiliser les conducteurs aux risques liés à la vitesse, dans le cadre de l’opération nationale concertée «Vitesse».

«Année après année, la vitesse demeure un enjeu, se désole Caroline Garand, porte-parole du Service de police de la Ville de Granby. C’est un problème qui est encore répandu malgré les campagnes de sensibilisation, les contraventions plus sévères, la présence policière et les radars photo.»

Pourtant, la policière rappelle que personne «n’échappe aux lois de la physique». Même celui ou celle qui se considère bon conducteur met en danger sa vie et celle des autres usagers de la route en ne respectant pas les limites de vitesse.

«La vitesse augmente le risque de collision et leur gravité», souligne Mme Garand.

La vitesse tue

De 2014 à 2018, la vitesse a contribué chaque année à la mort de 115 personnes, en moyenne, à l’échelle de la province sur le territoire de la Sûreté du Québec (SQ), indique Aurélie Guidon, porte-parole de la SQ en Montérégie.

À ces décès se sont ajoutés également chaque année, 420 blessés graves et 6500 blessés légers, en moyenne, toujours selon Mme Guindon.

Au cours des dernières semaines, les services de police ont constaté une augmentation des excès de vitesse sur l’ensemble du réseau routier. L’achalandage réduit, en raison de la pandémie, a contribué à l’adoption de comportements à risque pour certains conducteurs, notamment les excès de vitesse, selon le communiqué de presse émis par les différents services de police de la province.

Pour un déconfinement prudent

Dans le cadre du déconfinement progressif, une augmentation importante de l’achalandage sur le réseau routier est à prévoir. L’opération Vitesse se met en place dans ce contexte, et se déploie sous le thème «Je ralentis. Je sauve des vies.»

Bien que l’opération nationale concertée prendra fin le 11 juin, le Service de police de la Ville de Granby endossera cette thématique jusqu’à la fin du mois. «Nos policiers vont être présents», assure Caroline Garand.

Responsabilité de tous

La vitesse est l’une des principales causes de collisions sur la route au Québec. Selon certaines études, une diminution de la vitesse moyenne de circulation de 5 km/h permettrait de réduire annuellement de 15 % le nombre de collisions.

Selon des données basées sur 400 décès, on remarque que le nombre de décès diminuerait si chaque conducteur réduisait sa vitesse moyenne. Une réduction de 1 km/h entraînerait 12 décès en moins; une réduction de 5 km/h entraînerait 60 décès en moins; et une réduction de 10 km/h entraînerait 120 décès en moins.

Aussi, les contrôleurs routiers de la Société de l’assurance automobile du Québec se joindront aux opérations afin d’apporter leur contribution pour le contrôle des véhicules lourds.