L’opération Nez rouge de Granby se tiendra sur 15 soirs à partir du 29 novembre.

Opération Nez rouge de retour pour une 30e édition à Granby

Des centaines de bénévoles seront à la centrale d’appel et sur les routes de la région de Granby durant les quinze nuits de la trentième Opération Nez rouge de Granby qui se mettra en branle le 29 novembre.

Le maître d’œuvre d’Opération Nez rouge de Granby tentera par ailleurs de pallier l’annulation du service de raccompagnement dans Brome-Missisquoi en couvrant la ville de Bromont, mais ne pourra en faire plus sans amputer la région de précieuses équipes de raccompagnement.

Rappelons que le Centre d’action bénévole (CAB) de Cowansville a décidé de sauter son tour pour une deuxième année, par manque de temps et de ressources, a-t-on annoncé vendredi dernier.

« On a eu des demandes de citoyens de villes qui étaient couvertes par Cowansville, des gens de Lac-Brome, de Farnham, de Cowansville, mentionne en entrevue le coordonnateur Patrick St-Denis. Sauf que, malheureusement, c’est tellement loin... L’année passée, on l’a fait occasionnellement parce que la centrale de Cowansville était ouverte seulement huit soirées. Les soirées où ils n’étaient pas ouverts, on l’a fait, sauf qu’on a fait beaucoup moins de raccompagnements à cause de la distance que nos équipes devaient faire pour aller reconduire des gens à Cowansville. »

La centrale de Granby a tout de même choisi de se rendre jusqu’à Bromont cette année en raison de la présence de plusieurs bars et restaurants.

Cependant, la porte est ouverte pour le temps des Fêtes de 2020. « On a fait savoir au bureau national que, s’il n’y a pas d’autres organismes qui sont prêts à prendre la relève l’année prochaine, on est prêt à envisager la possibilité de partir un satellite ou une centrale secondaire, comme à Waterloo. »

M. St-Denis se désole de voir qu’une aussi vaste région ne sera pas desservie. Lorsqu’un fêtard habite dans un autre territoire, il y a normalement un travail d’équipe qui se fait entre les différentes centrales pour assurer des transferts. Ce ne sera pas possible cette année dans Brome-Missisquoi, à l’exception de Bromont.

« C’est dommage, mais l’alternative des taxis, la modération ou un chauffeur désigné vont devoir être envisagés. »

Nouveau numéro, nouvelle centrale

L’an dernier, la Maison des jeunes La Barak prenait le flambeau de l’Unité de sauvetage Haute-Yamaska. Plus de 1050 raccompagnements avaient été effectués pour plus de 20 000 km parcourus. Près de 350 bénévoles étaient à l’action, à la centrale ou dans les voitures.

Cette année, la centrale déménage au pavillon Norbert-Talbot, situé dans le parc Terry-Fox. Le numéro de téléphone a aussi changé pour le 579 420-6011. L’ancien numéro, utilisé pendant 28 ans, appartenait à l’unité de sauvetage. Celui de Waterloo demeure le 450 539-4011.

Le président de l’entreprise Artopex Daniel Pelletier et ses fils Francis et Martin ont accepté la coprésidence d’honneur de l’événement. S’ils ne comptent pas être sur la route pour raccompagner des gens, ils encouragent leurs employés à s’impliquer.

L’inscription des bénévoles va bon train. Certains habitués s’informent depuis des semaines sur la date d’inscription, ce qui démontre leur enthousiasme et la santé du bénévolat pour Opération Nez rouge à Granby.

« Cette année, on voit les entreprises qui mettent la main à la pâte, qui essaient de monter des équipes. Pour nous, c’est avantageux », note M. St-Denis.

Artopex a notamment trente employés qui formeront 10 équipes pour les raccompagnements. Elles seront sur la route le 7 décembre. Robert Bernard a formé de son côté six équipes.

Les pourboires pour les jeunes

Les services de Nez rouge sont gratuits, mais un pourboire est chaudement recommandé par les maîtres d’œuvre. En plus de réduire les risques d’accident causé par l’alcool au volant, l’Opération Nez rouge permet en plus de soutenir la communauté.

À Granby, comme c’est la Maison des jeunes La Barak qui est maître d’œuvre, les pourboires recueillis permettront la poursuite de la mission de l’organisme auprès des jeunes.

Patrick St-Denis espère pouvoir amasser 12 000 $ cette année. « L’an passé, on avait une moyenne de 18 $ par raccompagnement. »

À Waterloo, l’argent sera remis à divers organismes jeunesse.

Dès le 29 novembre, les équipes d’Opération Nez rouge seront en action, de 21 h à 3 h. Les dates sont disponibles en ligne. Outre Granby et Bromont, la centrale et son satellite couvriront les territoires de Saint-Césaire, Saint-Paul-d’Abbotsford, Sainte-Cécile-de-Milton, Roxton Pond, Waterloo, Saint-Joachim-de-Shefford, Sainte-Anne-de-la-Rochelle, Shefford et Warden.