Les vents violents de vendredi dernier ont déraciné cinq imposantes pruches, dont deux d’entre elles sont tombées sur les sentiers.

Opération nettoyage suite à la tempête automnale

L’heure était au nettoyage, lundi matin, au Centre d’interprétation de la nature du lac Boivin (CINLB), à Granby. Les vents violents de vendredi dernier ont déraciné cinq imposantes pruches, dont deux d’entre elles sont tombées sur les sentiers.

« Ce sont de gros arbres, mais ils n’ont pas de racines profondes. Elles sont en surface. C’est facile à faire renverser », fait valoir le directeur général du CINLB, Mario Fortin. 

Celui-ci précise que les sentiers ont d’ailleurs été fermés aux randonneurs vendredi après-midi parce qu’il n’était pas sécuritaire de se trouver dans la forêt avec de tels vents. 

Les pruches tombées à l’extérieur des sentiers demeureront en place. « Ils serviront d’abris pour les animaux », dit M. Fortin. 

Selon lui, le travail de nettoyage a été complété en après-midi. Quelques arbres sont aussi tombés dans les boisés Miner, « puisque la zone est plus dense avec des arbres de toutes générations », relève le directeur des travaux publics à la Ville de Granby, François Méthot-Borduas. 

Mise à part la chute de quelques branches de petits calibres, aucun arbre déraciné n’a cependant été rapporté du côté des parcs municipaux, ajoute-t-il. 

Quelques clôtures, trois luminaires de rue et un feu de circulation ont aussi été endommagés par le vent. Tout devrait être rentré dans l’ordre au milieu de la semaine, selon M. Méthot-Borduas.