Un projet est à l'étude pour regrouper l'OMH de Granby avec ceux de Waterloo, Saint-Paul-d'Abbotsford, Ange-Gardien, Saint-Césaire, Marieville et Sainte-Angèle-de-Monnoir.

OMH locaux: un projet de regroupement à l'étude

Les offices municipaux d'habitation (OMH) de Granby et Waterloo pourraient se regrouper avec ceux de la MRC de Rouville. Un comité de transition consultatif est en voie d'être formé pour étudier cette éventualité.
Les OMH de Saint-Paul-d'Abbotsford, d'Ange-Gardien, de Marieville, de Saint-Césaire et de Sainte-Angèle-de-Monnoir pourraient ainsi ne former qu'une seule entité avec les deux offices de la MRC de la Haute-Yamaska. Cette démarche s'inscrit à la suite de l'adoption du projet de loi 83 dans lequel le gouvernement du Québec invite les OMH à se regrouper pour optimiser les services. 
« Nous sommes à l'étape où chacune des municipalités doit déléguer un représentant qui va siéger sur le comité de transition consultatif », a expliqué le président du conseil d'administration de l'OMH de Granby, André Jean. 
Selon lui, plusieurs modalités devront être établies, comme le nombre de voix dont chaque municipalité pourrait disposer au sein du nouveau conseil d'administration, ainsi que les détails entourant la gestion du budget de l'OMH regroupé. Le comité sera accompagné, précise M. Jean, par un représentant de la Société d'habitation du Québec et du Regroupement des offices municipaux du Québec qui verra à aplanir les difficultés qui pourraient se présenter en cours de route. 
« On est encore loin d'une fusion potentielle. Ce qu'on a actuellement, c'est une intention de fusion de chacune des municipalités. Mais il faut aller plus loin que ça et établir l'ensemble de la logistique du fonctionnement de la nouvelle office », souligne André Jean. 
Pas avant un an
Le président du conseil d'administration de l'OMH granbyen estime que les démarches pourraient s'étirer sur plus d'un an, notamment car les travaux seront ralentis, voire mis sur la glace, durant les élections municipales. « On va devoir attendre après les élections pour s'assurer que les représentants des municipalités reviennent ou voir si d'autres sont nommés », note-t-il. 
À Granby, c'est le conseiller municipal responsable des dossiers liés au développement social, Robert Riel, qui a été mandaté par ses pairs pour participer aux discussions. 
Détail important : à l'heure actuelle, l'OMH de Granby gère celui de Bromont par le biais d'une entente de soutien administratif, tandis que l'OMH de Waterloo effectue le même travail avec celui de Lac-Brome.
Mais les OMH de Bromont et de Lac-Brome ne font pas partie du scénario de regroupement. Ils sont plutôt inclus dans le nouvel office municipal d'habitation regroupé qui est à l'étude dans Brome-Missisquoi.
Avantages
À elle seule, l'OMH de Granby compte 298 habitations à loyer modique (mais elle a un total de 418 logements sous sa gestion, notamment par le biais d'Accès-Logis), tandis que Waterloo en a 183, Saint-Paul-d'Abbotsford, 13, Ange-Gardien, 13, Marieville, 42, Saint-Césaire, 24, et Sainte-Angèle-de-Monnoir, 9, selon André Jean. 
Celui-ci précise que les OMH de Granby et Waterloo comptant du personnel régulier, elles pourront assurer un certain leadership dans les démarches administratives. 
André Jean estime que le regroupement pourrait avoir pour effet de consolider les emplois des OMH de la Haute-Yamaska, tout en permettant aux locataires de ceux de Rouville de profiter de nouveaux services d'aide et d'accompagnement. « Plus l'office est gros, plus les sommes dédiées par le gouvernement sont importantes pour l'accompagnement, que ce soit avec les enfants, les camps d'été ou pour des problèmes psychologiques. Tout ça est déjà mis en place à Granby. Ça serait étendu à l'ensemble des offices, s'il y a fusion », avance André Jean.