« On va entendre ce que les gens ont à dire, dit le président de la commission scolaire du Val-des-Cerfs, Paul Sarrazin. Si les gens ont des inquiétudes, ça va nous permettre de nous ajuster. »

Offre des écoles secondaires: une consultation prévue le 30 mai

La perspective que toutes les écoles secondaires publiques de Granby offrent de la 1re à la 5e année sera débattue en consultation publique.
Tout citoyen, organisme ou employé de la commission scolaire du Val-des-Cerfs qui souhaite se faire entendre est convié à l'école de la Haute-Ville, le 30 mai à 19 h. Pour s'assurer d'être entendu, il faut faire parvenir un avis écrit au moins 10 jours avant cette date à secretairegeneral@csvdc.qc.ca. Le dépôt d'un mémoire est toutefois permis jusqu'au 6 juin.
« On va entendre ce que les gens ont à dire, indique le président de Val-des-Cerfs, Paul Sarrazin, joint par La Voix de l'Est. Si les gens ont des inquiétudes, ça va nous permettre de nous ajuster. On respecte le processus. »
M. Sarrazin soutient qu'il ne s'agit pas d'un exercice bidon. « Nous, on administre, et ça fait partie de nos responsabilités de revoir nos façons de faire. » Permettre aux écoles l'Envolée, de la Haute-Ville et Joseph-Hermas-Leclerc d'accueillir chacune tous les élèves du secondaire permettra de mieux répartir la clientèle, de maximiser l'utilisation des bâtiments et, si besoin est, de revoir les projets éducatifs.
L'éventualité répond aussi à une demande du réseau des écoles à programme d'éducation internationale, qui souhaite que tous les niveaux coexistent dans le même bâtiment. L'école l'Envolée pourrait remplir ce mandat. La capacité d'accueil de l'établissement de la rue Fournier ne poserait pas problème, selon Val-des-Cerfs.
Réserves
Certaines réserves ont été exprimées quant à la probable cohabitation d'élèves d'âges très différents dans une grande école comme Joseph-Hermas-Leclerc. Une présentation publique du projet tenue le 20 avril, aussi à l'école de la Haute-Ville, a permis d'en entendre quelques-unes, mais seule une dizaine de personnes s'y sont présentées.
Le directeur général de Val-des-Cerfs, Éric Racine, a mentionné que Granby est l'une des dernières villes au Québec à avoir encore des « écoles de cycle ». Présentement, l'Envolée offre la 1re et la 2e année et Joseph-Hermas-Leclerc, de la 3e à la 5e année (tous les niveaux sont déjà offerts à l'école de la Haute-Ville).
Avec l'uniformisation annoncée, « on s'assure du développement (des élèves) dès leur arrivée et la continuité devient plus facile », dit M. Racine. Il ajoute que d'autres spécialités pourraient faire leur apparition et les concentrations comme les arts et le football bénéficieraient d'un plus grand bassin d'intéressés.
Des laboratoires de science devront être aménagés à l'Envolée tandis que sa bibliothèque, comme celle de Joseph-Hermas-Leclerc, devra être bonifiée. La croissance démographique et le développement domiciliaire font en sorte que toutes les écoles secondaires de Granby connaîtront une hausse de fréquentation, dit Val-des-Cerfs.