La salle d'urgence de l'hôpital de Granby est peu achalandée comparativement à celle de Cowansville en ce début d'année 2014.

Occupé à BMP, tranquille à Granby

Alors que les choses semblent tourner rondement à la salle d'urgence de l'hôpital de Granby depuis le début de la nouvelle année, la situation est passablement difficile au centre hospitalier Brome-Missisquoi-Perkins (BMP) de Cowansville.
Au cours des derniers jours, le taux d'occupation à l'urgence de l'hôpital BMP n'a jamais été en bas de 100 %, indique Maryse Trudeau, adjointe à la directrice des services de santé physique du CSSS La Pommeraie. Le relevé fait hier à 13 h a même atteint 175 %, alors que 28 personnes étaient alitées et que l'urgence de l'hôpital régional ne dispose que de 16 civières selon les données de l'Agence de la santé de la Montérégie. La situation est toutefois beaucoup moins problématique que l'an dernier à pareille date.
«La majorité de la clientèle à l'urgence est constituée de personnes âgées. Souvent, elles passent le temps des Fêtes avec leurs proches et attrapent des virus comme la grippe, fait valoir Mme Trudeau. Mais les gens arrivent avec des symptômes très divers, comme des problèmes digestifs, des détresses respiratoires ou autres. Il n'y donc pas de cas récurrents. Jusqu'à maintenant, le personnel est très sollicité et nous avons dû réajuster nos ressources humaines. Mais c'est très peu achalandé si l'on compare avec l'année passée, car l'influenza avait commencé à frapper en décembre.»
Hôpital de Granby  
Du côté de l'urgence de l'hôpital de Granby, le scénario est tout autre et les effectifs gardent la tête hors de l'eau avec un taux d'occupation oscillant autour de 85 % depuis le début de 2014. «L'urgence est loin d'être bondée en comparaison avec le temps des Fêtes précédent. Du 15 décembre 2013 à aujourd'hui (hier), nous avons recensé 23 cas d'influenza, alors que nous en avions 98 pour la même période l'année dernière, mentionne Priscilla Gélinas, agente de communication au CSSS de la Haute-Yamaska. Le pic de l'activité grippale est donc loin d'être commencé.»
Tous les détails dans notre édition de samedi