Un chèque de 86 776 $ a été remis à la Croix-Rouge canadienne de la Haute-Yamaska et de Brome-Missisquoi.

Objectif dépassé pour la Croix-Rouge de la région

Plus de 200 personnes, le cœur sur la main, ont dansé et mangé au profit de la Croix-Rouge canadienne de la Haute-Yamaska et de Brome-Missisquoi, samedi soir, lors du Grand Bal en rouge. La soirée-bénéfice a permis d’amasser 86 776 $, ce qui représente un peu plus de 75 % du budget de l’organisme pour venir en aide aux sinistrés.

« On avait un objectif de 85 000 $. C’est vraiment exceptionnel [comme résultats], commente avec enthousiasme Lucille Whissell, responsable des communications de la section Haute-Yamaska/Brome-Missisquoi. Pour la douzième année, on a atteint des sommets. On a un objectif pour la région de 115 000 $ par année. Le reste des sous, on va les chercher à travers des cueillettes dans les grandes surfaces ou encore avec notre deuxième activité, qui est le casino au mois de mars. »

Le Grand Bal en rouge est devenu un classique pour l’organisme. Plusieurs répondent à l’invitation chaque année. Les 230 billets n’ont d’ailleurs pas eu de mal à trouver preneur. 

La soirée a été animée en musique par les Fusiliers de Sherbrooke, permettant aux convives d’esquisser quelques pas de danse à l’Hôtel Castel­ de Granby. 

Tout l’argent amassé est redistribué dans la région pour offrir une aide d’urgence de 72 heures en hébergement, en alimentation, en vêtements et en trousses d’hygiène.

Plus de 200 convives ont dansé sur la musique des Fusiliers de Sherbrooke.

Entre le 1er avril 2017 et le 1er novembre dernier, 197 sinistrés ont reçu l’aide de bénévoles de la Croix-Rouge de la région. « On a eu à intervenir à 83 portes, ajoute Mme Whissell, en précisant qu’un immeuble à logements comporte plusieurs portes. On a aidé 155 adultes et 42 enfants. Nos 52 bénévoles ont fait 202 heures de bénévolat. On a besoin de tout ce monde-là et on en aurait besoin d’encore plus. »

L’organisme est toujours en recrutement pour être prêt à toute éventualité.