La générosité de la population a permis au Défi ski Leucan de Bromont de dépasser ses objectifs financiers, même si le nombre de skieurs était moindre que l’an dernier.

Objectif dépassé au Défi ski Leucan de Bromont

La générosité de la population a permis au Défi ski Leucan de Bromont de dépasser ses objectifs financiers, même si le nombre de skieurs était moindre que l’an dernier. Ce sont 183 000 $ qui pourront ainsi être investis afin d’offrir du soutien aux enfants atteints du cancer et à leurs familles.

L’organisation souhaitait atteindre les 175 000 $ et 550 participants, mais les 460 skieurs, planchistes et randonneurs ont réussi à solliciter leur réseau pour plus de générosité. « On avait un peu moins de skieurs, mais encore plus de passionnés, résume Mireille Hébert de Leucan Estrie. On est super contents. On est chanceux d’avoir des gens qui nous appuient comme ça. Chaque dollar compte. »

En plus du ski et de la planche à neige, une randonnée guidée était organisée dans les sentiers de la montagne. Dix-huit personnes y ont participé. Mireille Hébert admet que ce volet pourrait ne pas revenir s’il n’y a pas suffisamment d’inscriptions.

Redonner au suivant
La famille Raymond était l’un des deux porte-paroles régionaux de l’événement. « On a déjà fait le Défi ski. J’avais coché sur le formulaire que je voulais que l’argent aille aux enfants qui viennent d’apprendre le diagnostic [de cancer] et, six mois après, on avait reçu le diagnostic [pour notre fille] », raconte Julie Morin, qui en était à son troisième Défi ski Leucan. Sa fille Catherine Raymond, qui soufflera neuf bougies cette semaine, avait une tumeur cancéreuse de Wilms sur le rein gauche et les médecins ont dû lui retirer une partie de cet organe.

L’an dernier, Catherine participait pour la première fois à l’événement. Elle venait tout juste de terminer ses traitements de chimiothérapie. « C’était sa première grosse sortie après-chimio. »

Elle est aujourd’hui en rémission, mais doit être suivie régulièrement pour s’assurer de la stabilité de son état.

La famille Raymond a formé ses premières équipes — déguisées en chevreuils — l’an dernier. Elles étaient alors au nombre de trois. Cette année, elles étaient cinq équipes et ont réussi à amasser plus de 11 000 $.

L’un des frères de Catherine a raconté à la foule rassemblée devant la scène ce que Leucan a fait pour eux. « Ça nous a permis d’être invités au camp Leucan l’année passée et, dans ce camp-là, on a pu voir plein de familles qui, elles aussi, avaient un être cher qui avait le cancer. Ça nous faisait sentir beaucoup moins seuls et c’était vraiment le fun. »

La famille Raymond figurait parmi l’une des cinq équipes déguisées en chevreuils et passionnées de sports de glisse. Ensemble, elles ont amassé plus de 11 000 $ pour Leucan. ­

King Melrose
En matinée, l’autre porte-parole régional pour le défi — Sébastien Côté, alias King Melrose — était armé de bas chauffants et de réchauffe-mains pour parer à toute éventualité.

« C’est ma façon de donner. Je sais que je fais souvent juste de la musique ou de l’implication dans le monde de la musique, mais pourquoi pas [lier] l’utile à l’agréable ? C’est pour ça que j’ai accepté. »

Il s’est fait un devoir de parler de la cause sur les réseaux sociaux à quelques occasions, invitant ses admirateurs, sa famille et ses amis à former des équipes. Son implication a fait réagir. « J’ai une fan qui me vient en tête qui a perdu son petit garçon du cancer. Elle m’a fait un beau témoignage comme quoi elle appréciait vraiment le geste. »

Entre les tests de son et sa prestation en soirée, il s’était promis de faire le maximum de descentes en planche à neige durant la journée.

Le spectacle à saveur pop-soul de King Melrose a d’ailleurs dû être déplacé à l’intérieur, au bistro-bar La Débarque, le vent soutenu ayant nécessité ce changement. Toutefois, le mercure indiquait une température plus chaude que l’an dernier.

584 000 $ dans 4 stations
Le Défi ski Leucan a eu lieu dans quatre stations de ski cette année, soit une de moins qu’en 2017. Avec le défi de la semaine dernière qui s’est déroulé au Mont-Vidéo, en Abitibi, et ceux de ce week-end tenus à Bromont, à Valley-du-Parc en Mauricie, et à Stoneham, dans la région de Québec, un peu plus de 584 000 $ ont été recueillis.

La vocation de Leucan est d’aider les enfants atteints du cancer et leurs familles à remonter la pente, en offrant par exemple un appui financier, du soutien et de l’animation dans les salles de jeux en milieu hospitalier. Catherine Raymond a d’ailleurs bénéficié de ce service lorsqu’elle a attendu sept heures lors de son plus récent examen médical, vendredi.

« Un grand merci aux bénévoles, aux donateurs et aux participants, et à l’année prochaine », a quant à elle tenu à souligner Mireille Hébert.