La Paroisse de St-Pie a lancé une grande collecte de fonds pour réparer l’église et l’un de ses clochers, celui-ci s’étant effondré sous la force des vents, le 1er novembre dernier.
La Paroisse de St-Pie a lancé une grande collecte de fonds pour réparer l’église et l’un de ses clochers, celui-ci s’étant effondré sous la force des vents, le 1er novembre dernier.

Objectif de 500 000 $ pour réparer l’église de Saint-Pie

La Paroisse de St-Pie a lancé une grande collecte de fonds pour réparer l’église et l’un de ses clochers, celui-ci s’étant effondré sous la force des vents, le 1er novembre dernier.

« Les assurances paient 65 % des coûts de réparation, indique Thérèse Larocque, vice-présidente de la fabrique et marguillière. C’est pour ça qu’on a besoin de la population pour nous aider. On a commencé à faire du porte-à-porte la semaine passée. On cogne à chaque maison de Saint-Pie. Après, il va y avoir des brunchs, des concerts, etc.. Notre objectif est d’amasser 500 000 $. »

L’estimation des coûts pour réparer les dommages, mais aussi pour solidifier l’autre clocher, n’est pas terminée. Les assurances ne dédommageront pas les travaux faits sur le deuxième clocher, qui abrite les trois cloches, puisqu’il n’a pas été endommagé par la tempête, ajoute Mme Larocque.

Les travaux sont déjà commencés au niveau des poutres trop endommagées. Pour le clocher qui s’est effondré, son avenir reste incertain. « Tout dépendra de combien d’argent on va récolter », évoque la marguillière.

Lundi, les bénévoles qui feront du porte-à-porte dans les prochains jours ont été rencontrés pour connaître les informations à transmettre aux citoyens lors de leur passage et pour s’assurer de bien se présenter.