Plusieurs arbres ont été déracinés la nuit dernière dans la région.

Nuit mouvementée dans la région

La nuit de vendredi à samedi a été fort occupée pour les services d’urgence de la région. Les pompiers de Granby ont reçu 36 appels pour des branches, des arbres et des fils de télécommunication tombés au sol en raison des forts vents. Environnement Canada a enregistré des rafales à près de 100 km/h en Montérégie et en Estrie.

Pour répondre à cette forte demande, 14 pompiers se sont joints à l’équipe de garde. « Ça a débuté quand même assez tôt, indique Simon Boutin, directeur intérimaire du service des incendies de Granby. Vers minuit, un gros flot d’appels sont entrés. De minuit à 3 h 30, on a reçu une trentaine d’appels. On a fait entrer une équipe supplémentaire. Tous les camions du service étaient sur la route cette nuit. »

Ainsi, plusieurs arbres ont été déracinés, des fils électriques coupés et des entrées électriques résidentielles arrachées par les arbres.

Sur la rue Reynolds, un conifère est tombé partiellement sur une maison et une voiture. Sur la rue Marcel, le propriétaire d’une demeure a eu la surprise de découvrir son pin d’une hauteur de 45 pieds étendu au sol. Heureusement pour lui, l’arbre est tombé en direction de la rue et non vers la maison.

Cowansville, Bromont, Saint-Pie

À Cowansville, même constat. Les pompiers ont reçu une quarantaine d’appels depuis minuit samedi. Le directeur du Service de sécurité incendie de Cowansville, Gilles Deschamps parle lui aussi d’arbres tombés, de branches cassées et de fils touchés. 

Le secteur des rues Hillcrest et Larouche a été fermé à la circulation parce qu’un arbre était tombé sur des lignes de moyenne tension. L’intervention d’Hydro-Québec a été nécessaire.

Du côté de Bromont, des dizaines d’appels ont été répertoriés. « On a eu une microrafale vers 19 h vendredi, souligne le directeur par intérim du Service de sécurité incendie de Bromont/Saint-Alphonse/Brigham, Luc Couture. On a dû fermer une partie de la montagne, dans le secteur de la rue Papineau. Trois rues étaient inaccessibles à cause de fils tombés dans le chemin. Hydro-Québec est venue sécuriser les lieux, mais la tempête a repris de plus belle. »

Les équipes sont restées debout toute la nuit, tandis que les deux casernes étaient déployées. « Ce n’est pas facile quand c’est un appel après l’autre. Les gars ont fait du bon travail. »

À Saint-Pie, un arbre tombé sur la chaussée de la route 235 a provoqué un accident, vers minuit vingt, dans la nuit de vendredi à samedi. « Un véhicule a percuté l’arbre, fait savoir Sylvain Daigneault, directeur du Service de sécurité incendie de Saint-Pie. Une jeune femme enceinte a été transportée au centre hospitalier de Saint-Hyacinthe par mesure préventive. Les pompiers sont intervenus pour dégager la voie pour que tout soit sécuritaire. »

Stéphane Tremblay, porte-parole de la Sûreté du Québec, note un grand nombre d’appels reliés aux vents, mais rien de majeur n’a été signalé.

Les pannes ont été également nombreuses dans la région. Cependant, selon le site Info-Pannes d’Hydro-Québec, à 21 h dimanche, seule une centaine de clients étaient sans électricité dans Brome-Missisquoi et La Haute-Yamaska.

Un véhicule a percuté un arbre qui était tombé sur la chaussée de la route 235, à Saint-Pie.