Le maire de Farnham, Patrick Melchior, explique que le crédit de taxes s’inscrit dans une vision à long terme de la municipalité.

Nouvelles entreprises: Farnham se met en mode séduction

Tous les moyens sont bons pour attirer de nouvelles entreprises. Voilà que Farnham a décidé d’offrir une aide financière à celles qui viendront s’établir chez elle sous forme de crédit de taxes pour une période de trois ans.

« Le but est vraiment d’attirer de nouvelles entreprises. Comme toutes les villes, on est en mode séduction », affirme le maire de Farnham, Patrick Melchior.

Cette volonté se traduit par l’élaboration d’un programme de crédit de taxes disponible dès 2019 qui sera échelonné sur trois ans, soit à la hauteur de 75 % la première année, de 50 % la seconde et de 25 % la troisième et dernière année.

Une liste de critères — disponible à la Ville de Farnham — doit être respectée pour que le crédit soit accordé. Il doit notamment s’agir d’une toute nouvelle entreprise ou d’une compagnie qui réalise un projet d’expansion.

« C’est le principe de vision à long terme. Si une entreprise investit cinq millions de dollars dans la construction d’un bâtiment, c’est qu’elle a une vision de rester à long terme », affirme le maire.

Cette nouvelle initiative s’ajoute à une aide qui est déjà offerte, mais sous une autre formule, par le Fonds de développement Farnham-Rainville. Celui-ci a pour mission de favoriser le développement et l’expansion industrielle et économique de Farnham. La corporation met des bâtiments et des locaux à caractère industriel à la disposition de ces entreprises.