À l'occasion de la première «journée écocentre» à Bromont, le 2 avril, le polystyrène expansé sera accepté.

Nouvelles en bref

Bromont: le polystyrène maintenant accepté à l'écocentre
À l'occasion de la première «journée écocentre» à Bromont, le 2 avril, le polystyrène expansé sera accepté.
Une nouveauté, car ce matériau finissait auparavant au site d'enfouissement. C'est l'entreprise Polyform de Granby qui recyclera ce composite.
L'utilisation la plus connue du polystyrène expansé est l'emballage d'appareils sensibles aux chocs, notamment les téléviseurs et les électroménagers. Il est aussi utilisé comme isolant dans le domaine de la construction. La Voix de l'Est
Parc Pelletier: concours plus populaire
Le deuxième concours d'oeuvres d'art destinées au réaménagement du parc Pelletier à Granby a été plus fructueux.
Pas moins de 28 propositions ont été reçues pour les cinq oeuvres restantes à produire, a affirmé vendredi le directeur du service des travaux publics, Sylvain Flibotte.
«On a reçu un minimum de trois propositions par oeuvre. Ça va même jusqu'à six pour certaines», précise-t-il.
Le premier concours lancé auprès des artistes de la région en décembre dernier avait été peu populaire. Seule une proposition, qui a depuis été acceptée, avait été déposée par l'Atelier 19 pour la production de deux oeuvres.
Dans les circonstances, la Ville a ouvert un second concours, mais cette fois-ci à l'échelle provinciale. Les artistes avaient jusqu'à cette semaine pour déposer leur dossier de candidature.
Selon Sylvain Flibotte, un comité a été formé pour analyser les propositions. Il devra formuler des recommandations au conseil municipal. Les élus pourraient accorder les mandats dès la prochaine séance publique, le 4 avril, dit-il.
Le parc Pelletier profitera d'une cure de rajeunissement de 600 000 $ en 2016. La thématique des oiseaux y sera déployée. Marie-France Létourneau
Shefford: le sentier des Montagnards temporairement fermé
Certains amateurs de randonnée en nature devront trouver un autre endroit pour profiter du printemps hâtif. Pour une deuxième année consécutive, le sentier rustique du Parc des Montagnards de Shefford est fermé depuis jeudi, le temps de la fonte des neiges et du dégel.
L'organisme veut ainsi limiter l'érosion, principalement causée par les promeneurs qui contournent les bourbiers et les flaques d'eau qu'ils pourraient croiser sur le sentier à ce moment-ci de l'année. Une fois la croûte de glace fondue et les tronçons boueux séchés - possiblement dans quelques semaines -, le Parc des Montagnards de Shefford annoncera la réouverture du sentier.
D'ici là, les promeneurs récalcitrants risquent de recevoir des amendes salées pour leur impatience. La municipalité de Shefford prévoit en effet de 150 $ à 1000 $ pour une première offense et de 300 $ à 2000 $ en cas de récidive.
Selon le responsable de Conservation espace nature Shefford, François Houde, le sentier est fermé près d'un mois plus tôt que l'an passé en raison de l'importante différence de température entre les deux années. Jérôme Roy