À elle seule, la construction d’un CHSLD de 176 places, boulevard Leclerc à Granby, a entraîné l’émission de deux permis dont la valeur des travaux déclarés totalise 30 millions $.

Nouvelles constructions à Granby : la meilleure année depuis 10 ans

L’année 2019 a été faste à Granby en matière de nouvelles constructions.

À 183,8 millions $, les investissements comptabilisés sont les plus élevés des 10 dernières années, selon les statistiques de la Ville, compilées par La Voix de l’Est.

L’ajout de 524 unités de logement en 2019 représente par ailleurs, après 2016 et 2010, la troisième meilleure performance à ce chapitre au cours de la dernière décennie.

À titre comparatif, en 2018, la valeur des travaux déclarés, selon les permis émis, a atteint 123,5 millions $ et 418 unités de logement avaient été construites.

« Ça a été une très bonne année en 2019 et on souhaite que ça continue en 2020 », lance le maire suppléant, Robert Riel.

Que ce soit dans les secteurs résidentiel, commercial, industriel et même institutionnel, plusieurs projets d’importance ont été mis en chantier, voire complétés, en 2019, souligne l’urbaniste senior et chargé de projet au développement du territoire au service de la planification et de la gestion du territoire à la Ville de Granby, Dominique Desmet.

À commencer par le CHSLD de 176 places, dont la construction a été lancée en avril dernier boulevard Leclerc. Deux permis, dont la valeur des travaux totalise 30 millions $, ont été émis pour ce projet.

Avec des travaux estimés à 10,5 millions $, un permis a également été accordé aux Immeubles Landry pour la construction d’un édifice de 79 logements destinés aux 55 ans et plus, rue Montée des Seigneurs. C’est toutefois à partir du printemps 2020 que le chantier battra son plein.

L’année 2019 a aussi été une année très occupée pour le Zoo de Granby. Trois permis, qui entraînent des travaux dont la valeur déclarée totalise 9 millions $, ont été émis. Ceux-ci visaient la construction du nouveau pavillon pour le volet Affaires et Événements ainsi que l’aménagement des nouveaux habitats des rhinocéros et des hippopotames.

Flopée de projets

Même effervescence dans les secteurs commercial et industriel.

Le Groupe Quint, entre autres, a lancé la construction d’un petit complexe commercial dans le secteur de la rue Principale et du boulevard David-Bouchard. Quatre immeubles — où logent notamment Starbucks ainsi que Ben et Florentine — y ont dorénavant pignon sur rue. Cela a entraîné des travaux de plus de 5 millions $.

Les concessionnaires automobiles Nissan et Volkswagen ont également obtenu des permis pour des travaux d’agrandissements, estimés à quelque 2,5 millions $ chacun.

Dans le milieu industriel, Atlas Aeronautik (4,8 millions $) et Le Prohon (2 millions $) ont obtenu des permis pour la construction de nouvelles usines.

L’entreprise Polyform a piloté un projet d’agrandissement de plus de 7 millions $ pour l’une de ses unités de fabrication. Située boulevard Industriel, Innova a aussi lancé des travaux d’agrandissement, dont la valeur des travaux déclarés au permis est de 2 millions $.

Velan a pour sa part obtenu un permis pour des travaux de transformation de plus d’un million $.

La construction résidentielle a été soutenue avec l’ajout de 524 unités de logement en 2019.

Perspectives

Autre élément à relever : la popularité du programme de rénovation résidentielle mis en place par la Ville de Granby au début de l’année 2019 a également contribué à la vigueur observée dans le secteur de la construction, fait valoir Dominique Desmet.

Plus de 1000 permis de réparations ont été émis, alors que la moyenne annuelle des 10 dernières années est plutôt de 773.

En vertu de ce programme — qui a bénéficié d’un budget global de 2 millions —, les propriétaires de résidences d’un ou deux logements construites depuis au moins 20 ans et ayant une valeur foncière maximale de 120 000 $ (valeur du terrain exclue) pouvaient obtenir une aide financière maximale de 10 000 $ par logement pour des travaux d’amélioration et de rénovation. Pas moins de 50 % des travaux admissibles pouvaient être remboursés. La valeur des travaux devait toutefois être supérieure à 5000 $.

Le programme sera de retour en 2020 avec une enveloppe de 500 000 $.

De façon globale, l’ajout de 524 unités de logement en 2019 est notable. « La moyenne des dix dernières années est de 450 nouveaux logements par année », souligne l’urbaniste senior à la Ville.

À ce jour, les perspectives pour l’année 2020 demeurent par ailleurs encourageantes, estime le maire suppléant. Parmi les projets en cours, celui qui entraînera la construction de 90 logements sociaux répartis dans deux immeubles rue Saint-Jacques devrait finalement être lancé au printemps, relève Robert Riel.

Granby suscite assurément l’intérêt de promoteurs, estime-t-il. Un exemple : le dossier qui pourrait permettre la construction d’un nouvel hôtel est « toujours actif ». « On discute avec le promoteur. Est-ce que ça va débloquer en 2020 ? Peut-être. Ça reste à voir, mais ça se pourrait », avance Dominique Desmet, sans toutefois donner plus de détails sur la nature du projet envisagé.