Le président de la Fondation du Centre hospitalier de Granby (CHG), Benoit Dulude, le président du conseil des médecins, dentistes et pharmaciens du CIUSSS de l'Estrie, Dr Yanick Larivée, le président-directeur général adjoint du CIUSSS de l'Estrie, Dr Stéphane Tremblay, la DG de la Fondation du CHG, Suzanne Surette, et le président du comité des entreprises locales et régionales de la campagne de la Fondation du CHG, Mario Gariépy.

Nouvelle unité de soins intensifs à Granby: «C’est une grande victoire»

Les sourires en disaient long au centre hospitalier de Granby (CHG), mardi, alors qu’ont été dévoilées les grandes lignes du projet fort attendu de la nouvelle unité de soins intensifs, qui sera construite au-dessus de l’urgence d’ici la fin de 2020. Le budget a été bouclé grâce à l’apport de la Fondation du CHG, qui injecte 4,5 M $, tandis que le CIUSSS de l’Estrie octroie près de 2M $.

« Aujourd’hui, c’est la réalisation d’un rêve. C’est important et il faut le savourer », a lancé en point de presse le président-directeur général adjoint du CIUSSS de l’Estrie, Dr Stéphane Tremblay.

En fait, le projet est sur la table depuis plus d’une décennie. Un dossier que n’a jamais laissé tomber le député de Granby, François Bonnardel, qui en a fait une de ses priorités lors de la récente campagne électorale. « C’est une excellente nouvelle pour les gens de la région. Également pour nos médecins et le personnel médical. Bref, pour tous ceux qui travaillent aux soins intensifs depuis des années et qui savent à quel point l’environnement n’était pas optimal. On peut entreprendre la construction grâce à la générosité des Granbyens et de tous ceux qui ont contribué à la Fondation », a-t-il confié.

De son côté, le maire de Granby, Pascal Bonin, a pris la mesure du chemin parcouru. « C’est une grande victoire. Je suis extrêmement heureux, mais surtout fier de ma communauté, a-t-il dit en entrevue. Il y a tellement d’énergie mise dans ce projet. Cet hiver, moi et François [Bonnardel], on a décidé de mettre les bouchées doubles pour faire débloquer le dossier. Il n’était pas question de lâcher le morceau. Avec la Fondation qui a pu compter sur l’appui de la population, on a fait un travail d’équipe. »

Pascal Bonin n’entend d’ailleurs pas ralentir la cadence dans les autres dossiers en santé. « Je vise une autre annonce d’ici Noël », a-t-il indiqué, faisant référence à l’aménagement du centre mère-enfant au CHG. Un projet que le Dr Tremblay qualifie d’« indissociable » de celui des soins intensifs et qui sera le prochain sur la liste du CIUSSS.

La nouvelle aile des soins intensifs, qui sera construite au-dessus de l’urgence d’ici la fin de 2020, aura une superficie de 800 mètres carrés, soit près du triple de l’actuelle, qui s’étend sur 245 mètres carrés. Cet ajout couvrira approximativement la moitié de la toiture de l’urgence.

Superficie triplée

Pourquoi avoir commencé par le projet des soins intensifs à l’hôpital de Granby ? « On ne peut pas dire qu’un secteur qui a été bâti il y a 40 ans et qui a eu très peu de rénovations fonctionnelles et d’améliorations est encore à la page en 2018. (...) Les soins intensifs à Granby ont besoin d’amour. D’être réaménagés sous une nouvelle forme », a précisé le Dr Tremblay.

« On a besoin de place. Cet événement que l’on célèbre aujourd’hui, c’est enfin des locaux à la hauteur de nos attentes et de nos ambitions. On voulait avoir les plus beaux et les plus efficaces soins intensifs du Québec. Et on va les avoir. Ça s’en vient », a lancé le président du conseil des médecins, dentistes et pharmaciens (CMDP) du CIUSSS, Dr Yanick Larivée.

Ainsi, la nouvelle aile aura une superficie de 800 mètres carrés (plus de 8600 pieds carrés), soit près du triple de l’actuelle, qui s’étend sur 245 mètres carrés (environ 2600 pieds carrés). Cet ajout couvrira approximativement la moitié de la toiture de l’urgence. On y maintiendra le nombre de chambres à huit. Elles seront toutefois beaucoup plus vastes, climatisées, conviviales pour les proches et le personnel et dotées d’équipements à la fine pointe. La proximité avec le bloc opératoire permettra également d’accroître l’efficacité des effectifs médicaux. On y aménagera aussi des locaux destinés aux professionnels ainsi qu’aux étudiants, de même qu’un poste de garde central.

La construction devrait être lancée sous peu. Les travaux s’échelonneront sur près de 24 mois. Si tout se déroule comme prévu, les nouveaux locaux devraient être opérationnels d’ici la fin de 2020, a fait valoir M. Tremblay.

Le prochain projet d’envergure qui verra le jour à l’hôpital de Granby sera l’aménagement du centre mère-enfant. Une initiative «prioritaire» pour la Fondation du CHG, a réitéré en entrevue son président, Benoit Dulude.

Élan

Le dossier des soins intensifs était une pièce importante du puzzle pour l’amélioration des soins au CHG. Loin de s’asseoir sur ses lauriers après le franc succès de ses deux dernières campagnes de financement quinquennales, la Fondation veut « garder le momentum », a mentionné son président, Benoit Dulude.

« La population attendait le projet des soins intensifs depuis très longtemps. C’est une énorme fierté pour nous d’avoir pu y contribuer en injectant un montant important, a-t-il fait valoir. On ne peut pas avoir une preuve plus concrète que l’argent amassé va directement au bon endroit. Avec le vieillissement de la population, les besoins de soins de santé seront énormes dans la région au cours des prochaines années. Il faut avoir un hôpital qui peut suivre la cadence. Les dons à venir feront donc toute la différence. »