Martin Plante doit subir un nouveau procès pour meurtre prémédité.

Nouvelle date de procès pour Martin Plante

Accusé d'avoir participé à un meurtre commis en 2006 à Roxton Falls, Martin Plante ne subira pas son nouveau procès avant 2018.
Le tribunal a accepté, mardi, de repousser la date des audiences qui devaient commencer en septembre. L'accusé de 40 ans a trouvé une nouvelle avocate pour le représenter, mais Me Annik Magri n'est pas disponible avant février prochain.
De guerre lasse, le juge Martin Bureau, de la Cour supérieure, a accepté de repousser de nouveau le procès jusqu'au 12 février 2018. Six semaines sont réservées devant jury pour cette cause. « Ça fait trop longtemps qu'on tergiverse dans ce dossier-là », a-t-il laissé tomber quelques minutes avant de rendre sa décision.
Au terme d'un premier procès tenu en 2010, M. Plante et son coaccusé Moïse Latortue, 44 ans, avaient été trouvés coupables du meurtre prémédité de Michel jr Jean-Baptiste, un chauffeur de taxi montréalais, et condamnés à la prison­ à vie.
Une transaction de drogue ayant mal tourné est au coeur du différend qui a mené au crime commis dans une maison de la rue de l'Église. La Cour d'appel a cependant ordonné un nouveau procès en 2014, statuant que le juge avait erré dans ses directives au jury.
Congédiement
Ce deuxième procès a commencé en avril dernier, mais Martin Plante a congédié ses avocates dès les premiers jours, tout en demandant un procès séparé. De son côté, M. Latortue a plaidé coupable à une accusation réduite d'homicide involontaire ainsi que d'outrage au cadavre. Il a écopé d'une peine de 20 ans de prison sur laquelle il lui en reste, en pratique, cinq à purger.
Un troisième procès devait donc être fixé pour l'accusé restant, qui a accepté mardi de « renoncer au délai ». Cela signifie qu'il ne peut invoquer les 10 années écoulées depuis son arrestation, en 2007, comme argument pour être acquitté.
Une conférence de gestion doit avoir lieu la semaine prochaine pour préparer ce procès où Me Claude Robitaille représentera la poursuite.