Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
L’incendie a pris naissance au bas du bâtiment a constaté son propriétaire, Jimmy Lamarche.
L’incendie a pris naissance au bas du bâtiment a constaté son propriétaire, Jimmy Lamarche.

Nouvel incendie à Farnham [VIDÉO]

Roxanne Caron
Roxanne Caron
La Voix de l'Est
Article réservé aux abonnés
Le bâtiment commercial Mini-Entrepôts J. Lamarche, situé au 365, rue St-Joseph, a été la proie des flammes, lundi vers 18 h, à Farnham.

« L’incendie a pris naissance derrière le bâtiment au niveau du sol et les flammes étaient en train de se propager à la grandeur du mur », a détaillé Steve Joncas, directeur par intérim du service de sécurité incendie de Farnham.

« C’est plus que bizarre comme situation. Tout le monde passe au feu autour de moi. C’est dur à expliquer, parce que personne ne va là », a réfléchi Jimmy Lamarche, propriétaire de Mini-Entrepôts J. Lamarche, en faisant référence aux nombreux incendies suspects qui ont été rapportés ces derniers mois à Farnham.

La Sûreté du Québec affirme qu’il est trop tôt pour déterminer si l’incendie est d’origine suspecte.

Les pompiers locaux ont notamment été appelés concernant un garage désaffecté en juillet, un entrepôt commercial à la fin novembre, puis plus récemment, un garage résidentiel.

Steve Joncas affirme toutefois qu’il est trop tôt pour déterminer si l’incendie est d’origine suspecte. « Un enquêteur du service incendie va commencer la recherche une fois l’incendie maîtrisé. »

Des pompiers de Sainte-Brigide-d’Iberville, Bedford, Ange-Gardien, Notre-Dame-de-Stanbridge et Dunham sont venus prêter main-forte à leurs confrères de Farnham, pendant que Lac-Brome était en « couverture caserne » pour répondre aux appels si nécessaire. À 20 h 30, les pompiers étaient toujours sur place pour éteindre le brasier.

M. Lamarche détient son entreprise depuis une quinzaine d’années. Le haut du bâtiment lui servait pour entreposer ses effets personnels. « Tout mon stock est une perte totale. Pour le reste, il y a cinq ou six entrepôts d’affectés », estime-t-il.

Personne n’a été blessé. Plus de 1000 clients d’Hydro-Québec ont été privés de courant pendant une trentaine de minutes.