Cette photo aérienne montre l'ensemble du site visé par les promoteurs du projet Le Nautiqua. Une centaine d'unités et un club nautique sont notamment dans les plans.

nouveau projet d'envergure à waterloo

Adieu Quai des brises, bienvenue Le Nautiqua. L'ancien projet résidentiel de Waterloo, mort avant même de voir le jour, pourrait renaître de ses cendres sous un nouveau nom et de nouveaux promoteurs.
Le site de l'ancienne usine Meubles Roxton, abandonné depuis des années, a fait l'objet de multiples revirements de situation depuis 2008. Au bout du compte, aucun bâtiment n'a jamais levé de terre. Cette fois sera-t-elle la bonne? «C'est agréable de voir le détail que les promoteurs ont mis dans ce projet. L'offre sur la table est un projet intégré qui touche toutes les étapes de la vie des gens. Ça leur permettrait d'évoluer dans le même quartier», affirme le maire de Waterloo, Pascal Russell.
Le Groupe Bellus, nouveau propriétaire de cet immense lot de 65 556 mètres carrés en bordure du lac Waterloo, est bien connu dans le monde de la construction. Basée à Brossard, la firme possède une succursale à Cowansville. D'ici les cinq prochaines années, Bellus a l'intention de faire de ce site un milieu de vie comptant environ 180 unités d'habitation, composées de résidences unifamiliales, de maisons de ville et d'immeubles à condos. Le style? Nouvelle-Angleterre, indique le directeur général du Groupe Bellus, Daniel Lussier. Ce dernier explique que les unités, dont le prix de vente avant taxes variera «de 145 000$ à 700 000$», viseront toutes les clientèles, du premier acheteur au retraité.
Les plus nantis pourront s'établir à proximité de l'eau sur l'un des douze terrains d'environ 1200 m3 pouvant accueillir des résidences détachées, mais plusieurs condos auront également une vue directe sur le lac. Deux tours de quatre étages sont notamment prévues à l'extrémité de la rue du Lac, près de l'eau.
C'est d'ailleurs entre ces deux immeubles que sera construit le club nautique qui fera la particularité du quartier. En devenant propriétaires, les acheteurs auront du même coup le statut de membres du Club Nautiqua. «Ce sera un endroit sur le bord de l'eau, près de la plage municipale, où les gens auront accès à une salle de réception, un bar, une terrasse, une piscine, des quais et des embarcations», explique M. Lussier. Ce club sera géré par un conseil d'administration nommé par les propriétaires, qui se partageront les frais d'exploitation.
Tous les détails dans notre édition de vendredi