Un nouveau corridor actif, en construction à Cowansville, offrira une vue plongeante sur le lac Davignon, annoncent le directeur de l’aménagement urbain et de l’environnement Olivier Ricard et la mairesse Sylvie Beauregard.

Nouveau corridor en construction: le lac Davignon comme il n’a jamais été vu

« Je pense que c’est le plus beau point de vue sur le lac », croit Olivier Ricard, de la Ville de Cowansville, en pointant le futur belvédère qui donne une vue plongeante sur le lac Davignon. Les travaux sont en cours de réalisation pour créer un corridor actif qui permettra de s’imprégner de la vue et d’un petit bout de nature.

Le sentier bétonné débute devant le palais de justice, rue Principale, et se dirige vers l’arrière du bâtiment, d’où il bifurque dans un boisé jusqu’à l’arrière du stationnement de l’hôpital Brome-Missisquoi-Perkins. La vue se découvre tranquillement sur le lac Davignon, jusqu’à ce que le marcheur arrive au belvédère, à quelques mètres du stationnement.

Alors que le sentier se poursuit vers la rue Sanborn, il sera toutefois possible de s’assoir face au lac sur l’un des deux bancs qui seront installés sur le belvédère.

« Au début, le belvédère était censé être plus bas, mais on ne voyait pas aussi bien et il aurait fallu couper beaucoup d’arbres, explique le directeur du service de l’aménagement urbain et de l’environnement, rencontré sur les lieux. Ici, on s’est juste fait un promontoire. »

Lorsqu’il sera complété, d’ici la mi-septembre, le sentier aura une largeur de deux mètres. Une main-courante permettra aux personnes à mobilité réduite de monter et descendre plus facilement le sentier. L’inclinaison des pentes a été prévue en fonction des normes pour la mobilité réduite, assure M. Ricard.

Redonner vue sur le lac

« Dans notre planification 2013-2018, c’était un de nos objectifs de redonner aux citoyens la vue sur le lac, rappelle la mairesse Sylvie Beauregard. Il y a des résidences tout le tour. Donc maintenant il y a le parc centre-ville où on peut marcher jusqu’à la rue James et on a mis des sous au centre de la nature pour que les citoyens puissent se l’approprier davantage. Cette section-ci va permettre d’avoir une autre vue, un autre espace de ressourcement. La nature vient nous apaiser. »

La proximité avec l’hôpital permettra aux patients en rémission et aux employés d’y passer un moment paisible.

La Ville n’a pas eu à acquérir de terrain puisque cette bande boisée lui appartenait déjà. Quelques arbres ont dû être coupés, mais le sentier a été redessiné pour en sauver d’autres.

Été comme hiver

Comme ce corridor actif sera en béton, il pourra être entretenu plus facilement. « En béton, c’est plus durable et ça se construit mieux, souligne M. Ricard. Ce sera préférable aussi pour les gens en fauteuil roulant. Et ça va mieux se déneiger. On a ce qu’il faut pour déneiger. La partie en bas sera en poussière de roche pour l’instant. »

L’aménagement paysager sera bonifié au fil du temps. Une deuxième phase pourrait se faire, selon les disponibilités budgétaires, pour installer des lampadaires. Le filage électrique a déjà été installé pendant la construction.

Un budget de 145 000 $ a été prévu pour la première phase du projet.

Le sentier sera accessible vers la mi-septembre et le parcours de la Grande marche de Cowansville, dans le cadre du Grand défi Pierre Lavoie, organisée le 20 octobre, a même été modifié pour emprunter ce corridor.

La Ville demande toutefois aux citoyens d’être patients et de s’abstenir d’y aller pour le moment pour des raisons de sécurité.