L'ex-coureur automobile a pris le chemin des cellules, mardi.

Neuf mois de prison pour Jean Boissonneault

L'employé d'une entreprise de remorquage et ex-coureur automobile Jean Boissonneault a été condamné à neuf mois de prison, mardi, pour agression sexuelle envers une mineure.
L'homme de 33 ans a aussitôt pris le chemin des cellules. Comme il en appelle du verdict, il pourra demander d'être remis en liberté en attendant la décision de la Cour d'appel.
M. Boissonneault avait été déclaré coupable, en octobre 2016, d'avoir agressé une mineure qui faisait partie de son entourage. Il était au départ accusé d'avoir abusé de quatre jeunes filles, mais il a été acquitté pour deux d'entre elles et la quatrième s'est désistée en cours de procès.
«La protection des enfants est une valeur essentielle et priorisée par la société», a indiqué la juge Julie Beauchesne, de la Cour du Québec, en rendant sa décision.
Plus de détails dans notre édition de mercredi.