Une dame âgée de 75 ans s'est noyée dans la piscine creusée familiale située rue Langlois à Granby, jeudi soir.

Mystérieuse noyade

Fin tragique pour une septuagénaire de Granby. La dame a été découverte inanimée dans la piscine familiale jeudi soir. Malgré des manoeuvres de réanimation, elle n'a pas survécu. Le Service de police de Granby enquête pour tenter d'établir la cause du drame.
Mariette Paquet, 75 ans, est sortie de la maison où elle vit avec sa belle-fille pendant un moment en soirée. Inquiète de ne pas la voir rentrer, celle-ci s'est mise à sa recherche sur sa propriété de la rue Langlois. Elle a découvert la dame inanimée dans la piscine creusée aménagée derrière la propriété­, qui est clôturée. 
« Elle l'a sortie de l'eau. Les services d'urgence ont été alertés à 20 h 15. Des manoeuvres de réanimation ont été pratiquées », explique Guy Rousseau, porte-parole du Service de police de Granby. Les paramédics sont intervenus. Malgré les tentatives de réanimation, le décès de la femme a été constaté à l'hôpital. 
Le service de police et le bureau du coroner enquêtent. « On va essayer de comprendre ce qui s'est produit, mais la dame était seule. Il n'y avait personne avec elle », indique M. Rousseau, précisant que la dame ne savait pas nager.
Plusieurs hypothèses sont étudiées par les policiers dans l'espoir de faire la lumière sur la cause du drame. Est-ce que la victime a été en proie à un malaise, ce qui a contribué à sa chute dans l'eau ? Le mystère demeure entier pour l'instant. 
Ne jamais se baigner seul 
Cette tragédie survient pendant la Semaine nationale de prévention des noyades. Au cours des dernières années, les autorités ont rapporté en moyenne, annuel­lement, 70 décès liés à l'eau. Vingt-neuf noyades sont survenues au Québec à ce jour cette année, soit une de plus que la période correspondante l'an passé. Il y a 30 ans, on en dénombrait­ 200 annuellement. 
« La majorité de nos noyades au Québec ont lieu plus en rivière que dans la piscine résidentielle ou un lac, indique Raynald Hawkins, directeur général de la Société de sauvetage du Québec. C'est 4 fois sur 10 que les rivières causent les noyades au Québec. »
Ce n'est pas rare que des adultes s'aventurent seuls dans un plan d'eau, un spa ou dans une piscine et pourtant, on ne devrait « jamais se baigner seul », fait valoir M. Hawkins. « Au cas où il arrive quelque chose. Et on le sait, plus on vieillit, plus on peut avoir des défaillances, que ce soit des évanouissements ou des défaillances au niveau circulatoire. Quand on a une défaillance dans notre salon, c'est une chose, mais quand on en a une dans l'eau, c'est la noyade qui s'enclenche parce que malheureusement, il n'y a personne près pour aider », explique-t-il.