Le conseil des maires de la MRC de la Haute-Yamaska

MRC de la Haute-Yamaska: un budget en hausse de 3,9%

En 2020, la MRC de la Haute-Yamaska fonctionnera avec un budget d’un peu plus de 19 millions $, en hausse de 3,9 % par rapport à l’exercice précédent.

La directrice générale de la MRC, Johanne Gaouette, mentionne la tenue de nombreux chantiers en 2020. Parmi eux, il y a la révision du Plan de gestion des matières résiduelles (PGMR).

« Avant, le PGMR était pour cinq ans, mais la loi a changé et nous demande d’entreprendre la révision du plan dès la quatrième année, explique Mme Gaouette. On doit faire le bilan de nos réalisations, voir notre taux de détournement de matières résiduelles pour le réduire de plus en plus, et se doter d’un nouveau plan d’action pour 2021-2027. »

Celle-ci en profite pour souligner qu’en raison de la réponse positive de la population face à l’instauration du bac brun pour les matières organiques, la MRC sera en mesure de maintenir le coût unitaire par unité résidentielle pour la collecte de tous les types de matières. Et ce, malgré l’augmentation de 1,2 % du contrat de service de collectes et malgré le fait que la collecte du bac brun s’étendra sur 12 mois en 2020, alors qu’elle couvrait seulement huit mois en 2019.

« Plus on détourne de matières du lieu d’enfouissement sanitaire, plus nous générerons des économies et obtiendrons en prime un accroissement des subventions gouvernementales », fait remarquer la DG, en rappelant que la Haute-Yamaska dessert dorénavant 42 430 logements résidentiels et 1559 industries, commerces et institutions.

La tarification pour les écocentres demeurera, elle, à 45 $ par logement.

L’année 2020 mettra aussi la table à l’élaboration du nouveau Plan régional des milieux humides et hydriques (PRMHH), une autre obligation gouvernementale voulant qu’il n’y ait désormais plus aucune perte nette de milieux humides sur le territoire. Une subvention de 83 000 $ sera remise à la MRC pour sa mise en place.

Parmi les autres chantiers prévus, mentionnons également la conception d’un plan de développement d’un réseau cyclable 2020-2030 « pour continuer d’être à l’avant-garde dans ce domaine et d’offrir un réseau de grande qualité, de plus en plus reconnu, qui soit autant un outil de développement économique qu’une activité pour la population locale ».

Elle mentionne qu’en 2020 viendront aussi s’ajouter « une étude à l’interne et le financement d’un programme », sans toutefois vouloir en révéler davantage. Des annonces officielles seront faites ultérieurement, dit-elle, en précisant que ces deux activités gonfleront légèrement le budget.

En résumé, ajoute Johanne Gaouette, « c’est un budget dans la continuité tant à l’égard des activités de gestion des matières résiduelles que de celles à caractère environnementale ». « Pour les autres activités, on va les poursuivre, et probablement les accroître, en matière de développement local avec de nouveaux budgets qui nous seront consentis en 2020. »

Quotes-parts

Les quotes-parts des municipalités locales de la Haute-Yamaska — Granby, Roxton Pond, Saint-Alphonse-de-Granby, Sainte-Cécile-de-Milton, Saint-Joachim-de-Shefford, Shefford, Warden et Waterloo — grimperont par ailleurs de 3,1 % en moyenne. Elles totaliseront 13 083 966 $, alors qu’elles étaient de 12 690 466 $ en 2019.

« La MRC est comme une organisation mère qui regrouperait plusieurs compagnies. Certaines ont des hausses, certaines ont des baisses de quotes-parts, selon les services qu’elles reçoivent », illustre Mme Gaouette pour expliquer ce principe de participation financière.

Hausse du salaire des élus

D’autre part, pour compenser la perte de revenus imputable à la nouvelle imposition fédérale des allocations de dépenses des élus, les maires de la Haute-Yamaska verront leur rémunération augmenter de 4,3 % rétroactivement au 1er janvier 2019.

À titre d’exemple, les émoluments de base du préfet passeront de 24 786 $ à 25 852 $, alors que son allocation sera majorée de 12 393 $ à 12 926 $. Les membres du conseil recevront pour leur part 12 926 $ au lieu de 12 393 $, tandis que leur allocation de dépenses se chiffrera à 6463 $ plutôt que 6196 $.

Ces rémunérations seront aussi indexées de 2,5 % au 1er janvier 2020.