Le conseil des maires de la MRC Brome-Missisquoi a adopté son budget pour l’année 2020 à l’unanimité, mercredi soir.

MRC Brome-Missisquoi: le budget de 12,27 M$ adopté à l’unanimité

Les maires de Brome-Missisquoi ont voté en faveur d’une augmentation de 7 % du budget de leur MRC, mercredi soir, en assemblée. Le budget équilibré de la municipalité régionale de comté passe de 11 442 000 $ en 2019 à 12 271 000 $ en 2020.

Les quotes-parts des municipalités augmenteront ainsi de 8,7 %. Le projet d’augmentation de service dans les écocentres à lui seul provoque une augmentation de la quote-part de 7,4 %.

Le projet de gestion de l’eau, qui prévoit des projets pilotes dans le bassin versant du lac Davignon, en milieu urbain à Bedford et en milieu agricole, aura droit à une enveloppe de 532 000 $. Ce vaste projet sur trois ans, subventionné par le ministère de l’Environnement du Québec dans le cadre du programme Climat municipalités, a profité d’un budget de 313 000 $ en 2019.

« Pour nous, ça va être un gros projet pour 2020, explique le directeur général de la MRC, Robert Desmarais. On va essayer de démontrer comment on va s’adapter aux changements climatiques. Avec les pluies du 31 octobre, on a eu beaucoup d’érosion de dénotée. Des pluies diluviennes, on va en avoir de plus en plus et il faut trouver une façon d’adapter nos territoires et nos équipements. »

Sutton a notamment eu beaucoup de problèmes causés par l’érosion résultant des fortes pluies du 31 octobre et du haut débit des cours d’eau.

« On essaie d’influencer le gouvernement en montant un dossier pour avoir un programme afin de payer des travaux de prévention plutôt que d’avoir seulement des programmes pour payer des dégâts causés par les sinistres », ajoute M. Desmarais.

Stratégie d’attraction et Schéma d’aménagement

La stratégie d’attraction de nouveaux travailleurs et de jeunes familles se poursuivra d’ailleurs en 2020, comme le prévoit le budget. Même chose pour le financement du Centre local de développement (CLD), qui s’assure du bon développement économique de la région.

La MRC commencera également la révision du Schéma d’aménagement du territoire, ajoute M. Desmarais, un chantier imposant. Les citoyens sont par ailleurs invités à rêver leur région. Ils peuvent soumettre leurs idées pour le Brome-Missisquoi de 2035 par courriel à l’aide d’un texte, d’une vidéo ou d’un dessin, par exemple.

Le gouvernement transfère de plus en plus de nouveaux rôles aux MRC et aux municipalités. C’est le cas des milieux humides. La MRC planchera ainsi sur son plan régional dans ce dossier lors de l’année à venir.

« Ça fait partie de nos nouvelles responsabilités, de mieux gérer nos milieux humides et hydriques », souligne le directeur général. Un inventaire sera donc fait partout sur le territoire afin de mieux protéger ces milieux.

« Je pense qu’on réussit à être très inventif pour ce budget, croit le nouveau préfet de la MRC, Patrick Melchior, aussi maire de Farnham. Il est socialement acceptable et efficace et va amener la MRC encore plus loin. »

Le budget a été approuvé à l’unanimité par les 21 maires de la région.