Xi Jinping, âgé de 64 ans, a solidifié son statut du dirigeant chinois le plus puissant depuis Mao Zedong dans les années 70 au congrès du Parti communiste l'an dernier.

Xi Jinping pourrait se maintenir à la présidence en Chine au-delà de 2023

PÉKIN — Le Parti communiste au pouvoir en Chine propose de ne plus imposer une limite de deux mandats consécutifs pour le président et le vice-président du pays, a indiqué l'agence officielle Chine nouvelle, semblant préparer le terrain pour un maintien du chef Xi Jinping à la présidence au-delà de 2023.

Selon l'agence officielle, le comité central du parti a recommandé d'éliminer de la Constitution l'article qui empêche les deux hauts dirigeants de solliciter un troisième mandat d'affilée.

Xi Jinping, âgé de 64 ans, a solidifié son statut du dirigeant chinois le plus puissant depuis Mao Zedong dans les années 70 au congrès du Parti communiste l'an dernier. Lors de ce congrès, son nom et une théorie politique lui étant attribuée ont été ajoutés à la Constitution du parti alors qu'il a obtenu un deuxième mandat de cinq ans comme secrétaire général.

Xi Jinping a pris le contrôle d'une large série de fonctions politiques et économiques, brisant avec la tendance d'un leadership collectif lors des deux dernières décennies.

Son premier mandat de cinq ans comme président tire à sa fin, et il devrait être désigné pour son deuxième mandat lors d'une rencontre annuelle du Parlement qui s'amorce le 5 mars. La proposition pour mettre fin à la limite de deux mandats devrait être approuvée lors de cette rencontre.

Selon des analystes, le parti cherchera probablement à justifier le retrait des limites de mandats en faisant valoir la vision de Xi Jinping de l'établissement d'une société moderne et prospère d'ici 2050.

«Xi Jinping a finalement accompli son but ultime depuis qu'il s'est embarqué dans la politique en Chine - soit d'être le Mao Zedong du XXIe siècle», a affirmé Willy Lam, un analyste politique à l'Université de Chine à Hong Kong, en faisant référence au fondateur de la Chine communiste.