Marjorie Taylor Greene
Marjorie Taylor Greene

Trump félicite une candidate adepte de la théorie conspirationniste QAnon

Associated Press
ATLANTA — Le président Donald Trump a exprimé mercredi son soutien à la candidate au Congrès Marjorie Taylor Greene, une partisane de la théorie conspirationniste d’extrême droite QAnon qui a été critiquée pour ses commentaires racistes, à la suite de sa victoire aux primaires républicaines en Géorgie.

Mme Greene, une femme d’affaires qui fait ses débuts en politique, a battu le neurochirurgien John Cowan mardi au deuxième tour de la primaire pour représenter le 14e district de la Géorgie au Congrès. Ce district va de la banlieue d’Atlanta aux régions rurales du nord-ouest de l’État.

«Félicitations à la future vedette républicaine Marjorie Taylor Greene pour une grande victoire aux primaires du Congrès en Géorgie contre un adversaire très coriace et intelligent», a écrit M. Trump sur Twitter. «Marjorie est forte sur tout et n’abandonne jamais — une vraie GAGNANTE!»

«Vous m’avez inspirée à me porter candidate et à me battre pour sauver l’Amérique et arrêter le socialisme!!», a répliqué Mme Greene, également sur Twitter. «Personne ne se battra plus fort que moi!!»

Marjorie Taylor Greene a rallié des dizaines d’abonnés sur les réseaux sociaux, où elle publie souvent des vidéos d’elle-même parlant directement à la caméra. Ces vidéos ont contribué à propulser sa popularité auprès de sa base politique, mais ont également suscité la controverse. Dans certaines vidéos, elle se plaint d’une «invasion islamique» dans les bureaux du gouvernement, affirme que les hommes noirs et hispaniques sont contrôlés par «les gangs et le trafic de drogue», et reprend une théorie conspirationniste antisémite selon laquelle le philanthrope milliardaire George Soros, qui est juif, a collaboré avec les nazis.

Mme Greene fait partie d’une liste croissante de candidats politiques américains qui ont exprimé leur soutien à QAnon, une théorie du complot selon laquelle Donald Trump a été désigné pour sauver la planète et faire emprisonner les membres d’un réseau de pédophiles sataniques et cannibales dont feraient partie Barack Obama, Bill Gates, Hillary Clinton et plusieurs célébrités de Hollywood qui ne partagent pas les politiques du président.

La candidate Greene affrontera le démocrate Kevin Van Ausdal en novembre. Le républicain Tom Graves, qui ne se présente pas cette année, avait remporté le siège avec plus de 76 % des voix en 2018.