Les bureaux de l’Union européenne à Moscou, mardi

Moscou promet de répliquer à l’expulsion de diplomates

LONDRES — Un diplomate russe a promis mardi que son pays «répliquera durement» à l’expulsion de dizaines de ses diplomates à travers le monde.

Les États-Unis ont décidé à eux seuls de chasser 60 diplomates russes, dont 12 membres de la délégation russe à l’ONU, qui seraient dans les faits des espions. Ils disposent de sept jours pour quitter le pays. Washington a aussi ordonné la fermeture du consulat russe à Seattle.

Le Canada a ordonné l’expulsion de quatre diplomates russes, en plus de rejeter trois demandes supplémentaires de personnel diplomatique présentées par Moscou. Différents pays membres de l’Union européenne ont fait savoir lundi qu’ils expulsaient des dizaines de diplomates russes.

La Moldavie, l’Australie et l’Irlande ont rejoint le mouvement mardi en annonçant, respectivement, que trois, deux et un diplomates ont maintenant sept jours pour rentrer chez eux.

L’OTAN, quant à elle, a annoncé l’expulsion de sept membres de la mission russe et le rejet de trois demandes d’accréditation.

Toutes ces expulsions ont été décidées en réponse à l’empoisonnement de l’ancien espion russe Sergueï Skripal au Royaume-Uni.

Le ministre adjoint russe des Affaires étrangères, Sergueï Ryabkov, a déclaré mardi à l’agence de presse RIA Novosti que la Russie est déçue, mais qu’elle «répliquera durement». Il n’a pas fourni plus de détails.