Un char Merkava Mark IV de l’armée israélienne, sur les hauteurs du Golan

Les dépenses militaires mondiales en hausse à 1739 milliards $US

COPENHAGUE — Les dépenses militaires mondiales ont progressé de 1,1% l’an dernier, à 1739 milliards $US (2235 milliards $CAN), a indiqué mercredi un groupe suédois.

L’Institut de recherche sur la paix de Stockholm (SIPRI) a précisé que la Chine a continué à augmenter ses dépenses dans ce domaine, comme elle le fait depuis 20 ans; que les dépenses russes ont chuté pour la première fois depuis 1998; et que les dépenses américaines sont demeurées stables pour une deuxième année consécutive.

Le président du SIPRI, Jan Eliasson, a déclaré que la robustesse continue des dépenses militaires mondiales est «préoccupante» puisqu’elle «mine la recherche de solutions pacifiques aux conflits à travers le monde».

Les cinq pays les plus dépensiers en 2017, selon SIPRI, ont été les États-Unis, la Chine, l’Arabie saoudite, la Russie et l’Inde, qui ensemble représentent 60% de la facture totale. Les dépenses militaires représentaient 2,2% du PIB mondial en 2017.

Un chercheur du SIPRI, Nan Tian, a dit qu’on constate un déplacement des dépenses vers l’Asie, l’Océanie et le Moyen-Orient, comme en témoigne la présence de la Chine, de l’Inde et de l’Arabie saoudite parmi les cinq premières places. Les dépenses militaires en Asie et en Océanie ont augmenté pour une 29e année consécutive.

La Chine a gonflé ses dépenses militaires de 5,6% à 228 milliards $ US en 2017. Sa part des dépenses militaires mondiales est passée de 5,8% en 2008 à 13% en 2017.

Les dépenses russes ont chuté de 20% à 66,3 milliards $ US.

Les dépenses militaires des 29 membres de l’OTAN, dont le Canada, ont atteint 900 milliards $ US en 2017, soit 52% du total mondial.