Jusqu'à 500 migrants auraient été interceptés lors de cette opération.

Le Mexique intercepte une caravane et arrête des centaines de migrants

PIJIJIAPAN, Mexique — Des policiers et des agents d'immigration mexicains ont arrêté lundi des centaines de migrants centraméricains, la plus importante opération du genre visant une caravane de migrants depuis que ces groupes ont commencé à traverser le Mexique l'an dernier.

La police a ciblé des groupes isolés à l'extrémité d'une caravane d'environ 3000 migrants qui traversait l'État du Chiapas, dans le sud du pays, dans l'espoir d'atteindre la frontière américaine.

Alors que les migrants se rassemblaient à l'ombre près de la ville de Pijijiapan, des policiers et des agents de l'immigration sont arrivés dans des camions et des fourgonnettes de patrouille et ont forcé des femmes, des hommes et des enfants à monter dans les véhicules.

Les migrants ont été conduits vers des autobus, vraisemblablement pour être ensuite transportés vers un poste d'immigration en vue de leur déportation.

Selon des journalistes de l'Associated Press présents sur place, jusqu'à 500 migrants auraient été interceptés lors de cette opération.

Des femmes et des enfants criaient et gémissaient alors que les agents procédaient à leur arrestation. Des vêtements, des chaussures, des valises et des poussettes jonchaient la scène après leur départ.

Après avoir vu ce qui se passait, certains migrants qui n'avaient pas été arrêtés ont commencé à marcher en groupes denses et se sont munis de pierres et de bâtons.

Cette opération survient alors que les États-Unis ont accentué la pression publique sur le Mexique pour qu'il déploie davantage d'efforts afin de freiner le flux de migrants.

La plupart des migrants arrivés en groupe dans le sud du Mexique au cours des dernières semaines étaient originaires du Honduras. Ils y ont rejoint des groupes provenant d'autres pays d'Amérique centrale, ainsi que des Cubains et des Africains.