Un résident d'un quartier du sud de Boston tente tant bien que mal de dégager sa voiture emprisonnée sous la neige.

Le froid glacial enveloppe le nord-est des États-Unis

NEW YORK — Après l’annulation de milliers de vols et des inondations historiques à Boston, la neige a cédé la place au froid vendredi sur le nord-est des États-Unis, où des températures glaciales, en dessous des moyennes saisonnières, étaient attendues ce week-end.

La tempête de neige de jeudi, première tempête de la saison, a perturbé les transports, à commencer par le transport aérien. Plus de 4300 vols ont été annulés et environ 3500 ont été retardés jeudi.

Si les aéroports de New York et Boston ont rouvert vendredi matin, près de 20% des vols au départ ou à l’arrivée à Kennedy étaient encore annulés vendredi, et plus de 30% au départ de La Guardia ou Logan à Boston, a précisé le site Flightaware.

Les autorités locales ont mobilisé des milliers de chasse-neige qui s’efforçaient de déblayer la neige tombée jeudi — beaucoup de régions de Nouvelle-Angleterre ou de l’État de New York ont vu plus de 30 cm de neige tomber — pour éviter la formation de verglas et congères.

Dans la région côtière de Boston, les autorités nettoyaient également les dégâts causés par les inondations surprises causées par les vagues géantes qui ont accompagné la tempête.

Personnes coincées
De nombreuses personnes ont dû être secourues en urgence, coincées par les eaux gelées, y compris dans des quartiers touristiques de cette métropole du nord-est du pays, a rapporté le Boston Globe, même si aucun décès n’a été déploré.

Plus de 10 000 personnes ont été temporairement privées d’électricité jeudi dans le Massachusetts, mais la quasi-totalité des foyers avaient retrouvé le courant vendredi matin, selon le site National Grid qui recense les coupures.

Comme annoncé, les températures baissaient vendredi, et ne dépassaient pas, malgré le soleil, les -11°C à New York et Boston.

Elles devaient avoisiner les -20°C dans de nombreuses régions du nord-est en fin de journée vendredi et samedi, avec des pointes à — 40°C plus au nord, du Maine au New Hampshire, selon les prévisions du National Weather Service (NWS), qui mettait en garde contre des vents parfois supérieurs à 60km/h, aggravant le froid ressenti.

Après cette vague de froid qui a commencé juste après Noël, le NWS laissait entrevoir des températures plus douces pour la côte Est la semaine prochaine, qui pourrait ramener «potentiellement des températures supérieures à la normale», a-t-il tweeté.