Angela Merkel négociait depuis septembre avec des partis rivaux pour la formation d’un gouvernement.

La coalition scellée en Allemagne

BERLIN — Le dernier obstacle pour former un nouveau gouvernement en Allemagne et accorder un quatrième mandat à la chancelière Angela Merkel a été franchi dimanche.

Les membres du Parti social-démocrate ont voté en faveur d’une union avec la coalition formée par le bloc conservateur de Mme Merkel.

Cette décision approuvée par les deux tiers des membres met fin à une période de six mois d’incertitude.

Le Parlement doit se réunir dans les prochains jours pour officiellement élire Angela Merkel comme chancelière du pays.

Les membres du Parti social-démocrate avaient débattu de manière incisive pour déterminer la pertinence de maintenir la soi-disant grande coalition de la gauche et de la droite pour quatre autres années après avoir perdu des appuis aux élections de septembre.

S’il y avait eu un «non» lors du vote, en fin de semaine, Mme Merkel aurait été placée face à deux avenues possibles: former un gouvernement minoritaire ou chercher à convoquer de nouvelles élections.

«Il a s’agit d’une décision démocratique vraiment importante pour notre pays», a dit le leader social-démocrate Olaf Scholz à Berlin.

Au cours des prochains jours, le Parti social-démocrate soumettra six noms - trois hommes et trois femmes - pour diriger les ministères sur lesquels il aura le contrôle dans la prochaine coalition, a-t-il indiqué.

Mme Merkel négociait depuis septembre avec des partis rivaux pour la formation d’un gouvernement.