Les pays nordiques, dont la Suède, enregistrent des températures accablantes en raison du déplacement vers le Nord de la canicule historique qui frappe l’Europe.

La canicule se déplace, les pays nordiques en surchauffe

STOCKHOLM - Les pays nordiques enregistrent des températures accablantes en raison du déplacement vers le Nord de la canicule historique qui frappe l’Europe, créant dans certaines zones des «nuits tropicales».

Dans le nord de la Norvège, Laksfors a enregistré samedi une température de 35,6 degrés Celsius, égalant ainsi le record national établi à Nesbyen en 1970, a annoncé le service météo national sur Twitter, précisant néanmoins qu’il allait «revérifier» que la station de mesure fonctionnait correctement.

L’Institut météorologique norvégien a également déclaré avoir constaté des «nuits tropicales» en différents endroits du sud de la Norvège, ce qui signifie que les températures ne sont pas descendues sous les 20 degrés de la nuit.

En Suède, c’est même le nord du pays qui est touché de plein fouet par une chaleur extrême, a annoncé samedi l’Institut météorologique et hydrologique suédois (SMHI).

La petite ville de Markusvinsa (nord) a atteint vendredi un record de 34,8 degrés Celsius, la température la plus haute constatée dans ce pays cette année.

«Il s’agit de la température la plus élevée dans le Grand Nord depuis 1945 et c’est la troisième température la plus haute dont on ait trace» en Suède, a déclaré à l’AFP le météorologue du SMHI Jon Jorpeland.

En début de semaine, plusieurs endroits de Suède ont, comme en Norvège, connu des «nuits tropicales».

Selon Jon Jorpeland, les températures n’ont pas été extrêmes dans le sud de la Suède et il n’est pas inhabituel d’atteindre 30 degrés quelques jours par an dans ce pays, même si les températures actuelles sont au-dessus de la moyenne.

Le SMHI a mis en garde contre des risques de pénuries d’eau en août dans 15 des 21 comtés suédois.

La vague de chaleur a aussi été ressentie dans d’autres pays nordiques.

Des alertes à la canicule ont été diffusées non seulement en Norvège et en Suède mais aussi en Finlande.

La police finlandaise a même exhorté en début de semaine les automobilistes à faire attention aux élans, de plus en plus nombreux à traverser les routes pour trouver de l’eau pour se désaltérer.

L’Organisation météorologique mondiale (OMM) prévoit que les flux atmosphériques vont faire circuler la chaleur de l’Europe vers le Groenland, «avec pour effet une augmentation des températures et une accélération de la fonte» des glaces.

Les prévisions actuelles indiquent que la fonte des glaces pourrait atteindre les records de 2012, ajoute l’OMM, qui cite des scientifiques de l’Institut météorologique danois.