Avec 10 023 décès, l'Italie est le pays le plus endeuillé au monde par cette pandémie.
Avec 10 023 décès, l'Italie est le pays le plus endeuillé au monde par cette pandémie.

COVID-19 : plus de 10 000 morts en Italie

ROME — L’Italie a dépassé les 10 000 morts causés par la pandémie de Covid-19, avec 889 comptabilisés en 24 heures, a annoncé samedi la Protection civile.

Avec 10 023 décès, la péninsule est le pays le plus endeuillé au monde par cette pandémie.

Elle a enregistré un total de 92 472 cas, avec une contagion qui poursuit son lent ralentissement : +8,3 % jeudi, +7,4 % vendredi et +6,9 % ce samedi.

Lors d’une conférence de presse samedi soir au palais Chigi, siège du gouvernement, le premier ministre Giuseppe Conte a voulu mettre l’accent sur une bonne nouvelle : «Aujourd’hui nous enregistrons le nombre le plus élevé de patients guéris» (1434).

«En début de semaine prochaine, nous parlerons avec les experts et nous espérons qu’ils nous donneront de bonnes nouvelles», a-t-il poursuivi.

«Nous sommes toujours attentifs à adapter nos décisions sur la base de leurs recommandations», a-t-il ajouté, alors que l’Italie vit sa troisième semaine de confinement.

Ainsi «il est clair que la suspension des activités d’enseignement se poursuivra», a-t-il affirmé, alors que la fermeture des écoles et universités est pour l’instant prévue jusqu’au 3 avril. «Si l’on est raisonnable, on ne peut pas envisager un retour aux activités normales», a-t-il ajouté.

Autre note d’espoir : en Lombardie, la région la plus touchée de la péninsule avec près de 40 000 cas et près de 6000 morts, le nombre de personnes hospitalisées avec des symptômes est resté quasiment stable (11 152, +15 en 24 heures), de même que celui des patients en soins intensifs (1319, +27 en 24 heures).

«Dans nos hôpitaux, on commence à pousser un soupir de soulagement, léger, mais quand même. Dans tous les services d’urgences, on enregistre une réduction [des arrivées de patients, ndlr], dans quelques-uns elle est légère, dans d’autres plus marquée», a déclaré Giulio Gallera, le responsable de la santé en Lombardie.

L’Emilie-Romagne reste la deuxième région la plus touchée avec plus de 1300 décès et plus de 12 000 cas, précise la protection civile.

«Le compte courant de la protection civile a déjà recueilli plus de 61 millions d’euros de donation. Sur cette somme, 7,32 millions ont déjà été dépensés pour l’achat de masques et respirateurs», a souligné Angelo Borrelli, le chef de la protection civile, en présentant à la presse les dernières données.

«Ce matin, six patients qui étaient en réanimation à l’hôpital de Bergame [nord] ont été transférés à Cologne à bord d’un vol de l’aviation allemande. Je remercie la République allemande pour ce geste de solidarité. Actuellement, douze patients [italiens] sont en réanimation en Allemagne», a-t-il ajouté.