Des ouvriers sont à l’oeuvre sur un échafaudage, mardi, à Jakarta.

Course mortelle aux infrastructures avant les Jeux Asiatiques

JAKARTA - Une série d’accidents mortels sur des chantiers en Indonésie menace la construction effrénée d’infrastructures avant les Jeux Asiatiques en août, un programme vital aux yeux du gouvernement pour doper la croissance de la première économie d’Asie du Sud-Est.

Le président Joko Widodo, qui compte sur l’aménagement de ces infrastructures en vue de sa réélection en 2019, a suspendu temporairement tous les projets de transport surélevés après une douzaine d’accidents qui ont fait cinq morts et des dizaines de blessés au cours des derniers mois.

Parmi les projets gelés figure le premier réseau de transit léger sur rail (TLR) du pays à Palembang, ville de l’île de Sumatra, coorganisatrice avec Jakarta des Jeux Asiatiques (18 août-2 septembre). L’ouverture de cette ligne est prévue en août pour accueillir des millions de visiteurs à l’occasion de cet événement multisports auquel doivent participer 45 pays.

M. Widodo a ordonné une suspension des travaux après un accident sur un projet de route à péage surélevée à Jakarta, qui a fait sept blessés graves en février. Un mois auparavant, l’effondrement d’une mezzanine à la Bourse de Jakarta avait fait 73 blessés.

«La confiance de la population a significativement diminué -- il s’agit d’une crise, d’une urgence de sécurité au travail», déclare Alvin Lie, membre de l’équipe des médiateurs nationaux.

Pendant des années, de nombreux projets ont été négligés ou mis de côté en raison de la corruption endémique, la bureaucratie et la mauvaise gestion. Mais le président arrivé au pouvoir en 2014 a fait du développement des infrastructures une priorité de son mandat pour dynamiser la croissance économique de l’archipel aux 17.000 îles et îlots, qui manque cruellement de liaisons.

Pour le président Widodo, surnommé Jokowi, les nouvelles constructions sont essentielles pour moderniser et améliorer les infrastructures -- et atteindre son objectif de croissance à 7% par an, contre environ 5% actuellement.

+

Des infrastructures en construction à Jakarta.

+

«Délais serrés», précipitation

Jokowi effectue régulièrement des visites de chantiers dans différentes régions de l’archipel, dans l’idée aussi d’attirer des investisseurs étrangers et montrer que l’Indonésie doit se moderniser pour être un acteur mondial.

«Si nous voulons remporter la compétition avec d’autres pays, c’est par les infrastructures que nous devons commencer», a-t-il récemment déclaré.

Ancien exportateur de meubles devenu homme politique, Jokowi a ordonné l’aménagement de 1.000 km de nouvelles routes à péage, 3.200 km de voies ferrées, 15 nouveaux aéroports, une vingtaine de ports maritimes, 33 nouveaux barrages et des centrales électriques pouvant produire quelque 35.000 mégawatts -- suffisamment pour approvisionner en électricité environ cinq millions de personnes -- d’ici à 2019.

Ces multiples projets avaient été bien accueillis. Mais l’envergure de certains aménagements et les délais de réalisation provoquent de sérieuses inquiétudes quant au respect des normes de sécurité, selon des experts.

«Nous n’avons jamais vu l’Indonésie procéder à des constructions d’une telle ampleur», constate un responsable de l’association des experts en matière de sécurité et de santé pour les projets de construction, Mushanif Mukti, mettant en cause des dirigeants d’entreprises de BTP.

«Ils semblent se précipiter sans avoir les capacités suffisantes et cherchent des compromis pour contourner les délais serrés» au détriment de la sécurité, ajoute-t-il.

La plupart des accidents récents sont dus aux recours à la précipitation et à la fatigue de certains ouvriers travaillant de longues heures, estime le directeur du comité national chargé de la sécurité des constructions, Syarif Burhanuddin.

«Il peut être nécessaire de réduire les délais de construction, mais il ne faut jamais réduire les procédures», dit-il en allusion aux mesures de sécurité.

La réalisation du programme d’infrastructures et le succès des Jeux Asiatiques sont cruciaux pour la course à l’élection présidentielle l’an prochain, observe Arya Fernandes, analyste politique à Jakarta.

«Widodo va certainement utiliser le succès des infrastructures et comparer sa performance avec celle de ses prédécesseurs dans la campagne pour sa réélection».

+

Une route à péage surélevée en construction qui s’est effondrée à Jakarta a fait sept blessés graves en février.