Malgré le bruit qui a couru, la chaîne Dunkin’ Donuts n’offrait pas à ses clients une boîte de beignets gratuits pour célébrer son 67e anniversaire.

Ce n’est pas arrivé cette semaine...

NEW YORK — Vérification faite par l’Associated Press, et contrairement à ce que vous pouvez avoir lu ou entendu ailleurs, voici quelques-uns des événements les plus extraordinaires qui ne se sont pas produits cette semaine...

FAUX

Dunkin’ Donuts offre une boîte de beignes gratuite pour célébrer son 67e anniversaire.

LA VÉRITÉ

Aucune pâtisserie gratuite n’attend les clients de la chaîne cette semaine. Cette offre fait partie des nombreuses fausses promotions qui deviennent virales en offrant de la nourriture gratuite dans des chaînes bien connues comme Pizza Hut et Costco. Lorsqu’ils cliquent sur le coupon, les utilisateurs doivent répondre à un sondage de trois questions sur la chaîne, puis donner des informations personnelles. La porte-parole de Dunkin’ Brand Group, Michelle King, confirme que l’offre n’émane pas de la chaîne. Par ailleurs Dunkin’ Donuts ne célèbre pas son 67e anniversaire, mais bien son 68e cette année.

***

FAUX

Cuba affirme que Justin Trudeau est le fils de Fidel Castro.

LA VÉRITÉ

Cuba n’a jamais avancé que le premier ministre du Canada est le fils de l’ancien leader cubain. La visite publique de Pierre Elliot Trudeau et de sa femme Margaret à Cuba est par ailleurs survenue plus de quatre ans après la naissance de Justin Trudeau. Cette fausse nouvelle circule depuis plusieurs années. Elle a refait surface le 1er février après le suicide du fils aîné de Fidel Castro, Fidelito, citant une note laissée par ce dernier, faisant référence à M. Trudeau en parlant de lui comme d’un demi-frère. Les médias cubains ont été plus ouverts qu’à l’habitude au sujet de ce décès, mais aucun média d’État ou indépendant n’a rapporté l’existence d’une note.

***

David Hogg, un survivant de la tuerie de Parkland en Floride

FAUX

Les adolescents médiatisés à la suite de la fusillade dans une école de la Floride sont des acteurs.

LA VÉRITÉ

Des hypothèses ont été soulevées par centaines en ligne voulant que les adolescents qui ont parlé aux médias à la suite de la fusillade qui a fait 17 morts en Floride n’aient pas été de véritables élèves, mais plutôt des acteurs. Les projecteurs ont été particulièrement braqués sur David Hogg et Emma Gonzalez, qui sont apparus plusieurs fois à la télévision nationale pour parler de la fusillade du 14 février à l’école secondaire Marjory Stoneman Douglas, à Parkland en Floride. Le surintendant du comté, Robert Runcie, a confirmé que David Hogg et Emma Gonzalez sont «absolument des élèves» de l’école. Plusieurs sites ont ciblé le jeune Hogg après avoir découvert une vidéo sur YouTube publiée par l’adolescent en 2017, dans laquelle il parle d’une querelle dont il avait été témoin sur une plage de la Californie, où il se trouvait en vacances. Ces sites ont laissé entendre que l’adolescent n’habite pas la Floride et qu’on peut le voir répéter son témoignage dans d’autres vidéos.

***

FAUX

Aucun acte de naissance n’existe pour les victimes de la fusillade en Floride.

LA VÉRITÉ

Une vidéo devenue virale en ligne allègue que les victimes de la fusillade en Floride sont fictives, parce que leur acte de naissance n’apparaît pas sur un site de généalogie, mais Ancestry affirme n’avoir aucun acte de naissance provenant de cet État. Les autorités du bureau du shérif du comté de Broward ont publié les noms des élèves et des enseignants tués le 14 février dernier à l’école secondaire Marjory Douglas Stoneman, à Parkland, en Floride. Des rapports de police indiquent également que les policiers ont vu «de multiples morts» sur les lieux du drame. La vidéo publiée sur le site PewTube semble montrer 13 recherches effectuées sur Ancestry.com pour les actes de naissance des victimes, sans obtenir de résultat. Les autorités de la Floride ont précisé que les actes de naissance sont des documents confidentiels et un porte-parole d’Ancestry a confirmé que la Floride ne fournit pas ces documents à l’entreprise.

***

FAUX

Le procureur de district des États-Unis a annoncé qu’il portera des accusations de trahison contre l’ancien président Barack Obama.

LA VÉRITÉ

Aucun procès pour trahison n’est en cours contre l’ancien président «ni tout libéral ou démocrate» qui tente de nuire à l’actuel président Donald Trump, malgré une telle allégation dans un article du site conservativefighters. Le site affirme que Dana Boente, identifié comme étant «procureur de district des États-Unis», déposera des accusations. M. Boente est actuellement conseiller général du FBI et n’a jamais mentionné d’enquête pour trahison.