Le premier ministre du Royaume-Uni Boris Johnson visitait jeudi la chapelle de l’Aviation royale britannique à l’intérieur de l’abbaye de Westminster, à la veille des célébrations entourant le 75e anniversaire de la capitulation de l’Allemagne nazie.
Le premier ministre du Royaume-Uni Boris Johnson visitait jeudi la chapelle de l’Aviation royale britannique à l’intérieur de l’abbaye de Westminster, à la veille des célébrations entourant le 75e anniversaire de la capitulation de l’Allemagne nazie.

Boris Johnson compare la lutte contre la COVID-19 à la Seconde Guerre mondiale

LONDRES — Le premier ministre britannique Boris Johnson a comparé la Seconde Guerre mondiale au «nouveau combat» contre la pandémie de coronavirus, dans une lettre aux vétérans publiée vendredi, jour anniversaire de la capitulation de l’Allemagne nazie.

«En cet anniversaire, nous sommes engagés dans un nouveau combat contre le coronavirus qui exige le même esprit d’effort national que vous avez incarné il y a 75 ans», écrit Boris Johnson aux anciens combattants.

En raison des mesures de distanciation prises pour lutter contre la pandémie, «nous ne pouvons vous rendre hommage avec des parades et des célébrations de rue comme nous l’avons fait dans le passé, vos proches risquent de ne pas pouvoir vous rendre visite», a souligné le dirigeant conservateur. «Mais permettez-nous, fiers compatriotes, d’être les premiers à transmettre notre gratitude, nos remerciements du fond du cœur, et notre serment solennel: nous nous souviendrons toujours de vous.»

Au Royaume-Uni, les commémorations débuteront à 11h locales (6h, heure du Québec) par un moment de recueillement national et deux minutes de silence.

La reine Élisabeth II s’adressera aux Britanniques dans un discours enregistré qui sera diffusé par la BBC à 21h, heure de Londres (16h, heure du Québec), l’heure exacte où son père le roi George VI s’était exprimé à la radio en 1945.