Une bombe anglaise MK IV de 500 livres, avec un coeur de 65 kg d’explosif à la dynamite, lancée il y a plus de 70 ans par des avions alliés pendant la Seconde Guerre mondiale en plein coeur de Turin.

Bombe de la 2e Guerre mondiale : 10 000 personnes évacuées au centre de Turin en Italie

ROME — Plus de 10 000 personnes résidant dans le centre historique de Turin ont été momentanément évacuées dimanche, le temps de désamorcer une bombe anglaise remontant à la Seconde Guerre mondiale, ont annoncé les autorités locales.

Dans la «zone rouge», autour de la via Nizza, au coeur de la ville, les habitants ont été purement et simplement évacués, tandis que 50 000 autres personnes ont été priées soit de partir soit de rester chez elles à partir de 7h (1h au Québec).

Ces mesures prévues initialement pour durer jusqu’à 16h (10h au Québec) ont été levées vers 14h (8h au Québec) quand les artificiers ont annoncé avoir réussi à désamorcer la bombe.

Il s’agissait d’une bombe anglaise MK IV de 500 livres, avec un coeur de 65 kg d’explosif à la dynamite, lancée il y a plus de 70 ans par des avions alliés pendant la Seconde Guerre mondiale.

Pendant le désamorçage, l’espace aérien au-dessus de Turin a été fermé et la circulation des trains dans la gare de Porta Nuova stoppée.

Le commandant Elvio Pascale qui coordonnait les opérations a expliqué qu’il fallait d’abord «désactiver le fusible postérieur puis à couper celui qui se trouve à l’avant». C’était «la partie la plus délicate» qui aurait pu durer «jusqu’à sept heures», selon l’officier.

La maire de la ville, affiliée au Mouvement 5 Étoiles (anti-establishment, membre de la coalition au pouvoir), Chiara Appendino, s’est rendue à Via Nizza et dans un centre d’accueil pour les évacués provisoires dans la zone de la foire du Lingotto, à la périphérie de la ville.

Les artificiers du 32e régiment de génie de la brigade alpine Taurinense ont transporté l’engin désamorcé jusqu’à Cirie, où il sera définitivement détruit en le faisant exploser dans une carrière désaffectée.