L’assaillant a tué une personne et en a blessé au moins neuf autres, mardi dans un centre commercial de Kuopio.

Attaque au sabre mortelle en Finlande

HELSINKI — Un homme muni d’un sabre et d’une arme à feu a tué une personne et en a blessé au moins neuf autres, mardi, dans une école de formation professionnelle à l’intérieur d’un centre commercial de la Finlande, a annoncé la police. L’assaillant a été blessé par les balles de la police et se trouve en garde à vue.

Le surintendant de la police pour l’est de la Finlande, Mikko Lyytinen, a expliqué que les agents avaient été forcés d’ouvrir le feu pour mettre fin aux violences dans le centre commercial Herman, dans la ville de Kuopio.

La police a indiqué que le suspect, un Finlandais, était né en 1994 et qu’il n’était pas connu des forces de l’ordre. Il étudiait à l’école Savo, qui occupe le deuxième étage du centre commercial.

La police a ensuite perquisitionné l’appartement du suspect, et plusieurs bombes incendiaires y ont été trouvées. On ne sait toutefois pas si elles ont été utilisées lors de l’attaque.

Les motifs du geste ne sont pas connus. L’enquête a été confiée au Bureau national d’enquêtes. La police n’a pas voulu fournir plus de détails au sujet de la femme qui a été tuée, mais le quotidien finlandais Keskisuomalainen rapporte qu’elle étudiait à l’école de formation professionnelle et qu’elle était «la cible principale» de l’assaillant.

Un policier a été légèrement blessé. Les autres victimes, des étudiants et des membres du personnel, sont surtout des femmes âgées de 15 à 50 ans. Elles ont été soignées à l’hôpital pour des coupures. On ne sait pas si l’assaillant a utilisé son arme à feu.

Le premier ministre Antti Rinne a écrit sur Twitter que cette violence était «choquante et totalement condamnable».

Le centre commercial se trouve à quelques kilomètres du cœur de Kuopio, à environ 350 kilomètres au nord-est de la capitale Helsinki.

Un témoin a raconté au quotidien finlandais Iltalehti que le suspect était arrivé en classe avec un sac et qu’il en avait sorti un sabre avec laquelle il a frappé l’enseignante. La panique a éclaté et le suspect s’est enfui quand les étudiants ont commencé à lui lancer des chaises, selon la publication.