Trump avait également suggéré sur Twitter de rehausser à 21 ans l’âge légal pour posséder une multitude d’armes.

Armer les enseignants doit être laissé à la discrétion des États, dit Trump

Le président Donald Trump a encore défendu, samedi, l’idée qu’armer les enseignants aurait un effet dissuasif sur les tireurs qui ciblent les écoles.

S’exprimant sur Twitter, il a toutefois spécifié que cette décision devrait être laissée à la discrétion des États.

Donald Trump a fortement encouragé l’idée de placer des enseignants et des employés armés dans les écoles pour protéger les étudiants depuis la fusillade qui a fait 17 morts à l’école Marjory Stoneman Douglas de Parkland, en Floride.

Plus tôt cette semaine, le président avait proposé l’idée que des bonus soient offerts aux éducateurs qui se portent volontaires pour être armés, et il s’était aussi déclaré favorable à un renforcement du contrôle des antécédents lors de l’achat d’une arme à feu.

Âge légal

Il avait également suggéré sur Twitter de rehausser à 21 ans l’âge légal pour posséder une multitude d’armes.

Plusieurs observateurs s’attendaient à ce que Donald Trump propose une loi fédérale pour armer les enseignants, mais ça ne semble pas être le cas.

Samedi, le président américain a écrit sur Twitter: «Des éducateurs armés (et des gens de confiance qui travaillent dans une école) aiment nos élèves et les protègeront. Des gens très brillants. Ces gens doivent être des adeptes des armes à feu, et suivre une formation annuelle. Ils devraient recevoir un bonus annuel. Il n’y aura plus de fusillades- un gros effet dissuasif peu coûteux. À la discrétion des États».

La Maison-Blanche n’a pas immédiatement répondu à la demande de l’Associated Press au sujet des commentaires du président sur Twitter.