Quatorze personnes ont perdu la vie sur les routes de l'Estrie en 2016, soit deux de moins que l'année précédente.

Moins de décès sur les routes

Les routes de la Montérégie et de l'Estrie ont été moins meurtrières en 2016. Le nombre de personnes qui ont subi des blessures est toutefois à la hausse.
Soixante et cinq personnes ont perdu la vie sur les routes de la Montérégie en 2016, soit deux de moins que l'année précédente, selon le bilan dévoilé par le ministre des Transports, Laurent Lessard et la présidente de la Société de l'assurance automobile du Québec, Nathalie Tremblay, mardi.
En Estrie, les policiers déplorent 14 victimes en 2016, soit deux de moins qu'en 2015.
Les détails dans La Voix de l'Est de mercredi.