L’horaire des autobus Limocar changera de façon importante, dès le 26 mai, sur le réseau interurbain de Brome-­Missisquoi.

Moins d’arrêts à Lac-Brome, Farnham et Ange-Gardien

Limocar apporte des modifications importantes à son horaire d’autobus pour le transport interurbain dans Brome-Missisquoi. Les changements les plus importants concernent Farnham, Ange-Gardien et Lac-Brome. Le nouvel horaire sera en service dès le 26 mai.

La Ville de Lac-Brome disparaît complètement des trajets effectués par Limocar, tandis que les arrêts de la navette à Ange-Gardien sont réduits à deux par jour du lundi au vendredi, et à aucun le week-end. Les passages de l’autobus à Farnham disparaissent du nouvel horaire de fin de semaine et passent de cinq à deux les jours de semaine.

L’entreprise privée avait présenté sa demande à la Commission des transports du Québec (CTQ) à la fin de 2017 et, durant l’audience en 2018, il a été dévoilé que l’opération de la ligne Limocar dans Brome-Missisquoi est largement déficitaire depuis des années. Selon un procès-verbal de la MRC Brome-Missisquoi, l’entreprise accuserait un déficit d’opération annuel de 150 000 $.

Selon les données fournies à la Commission, dont la décision a été rendue publique en ligne cette semaine, le nombre moyen de passagers par voyage est de 1,71 et le taux de voyages sans passager est de 42,2 %. Pour Lac-Brome, il y a une moyenne d’embarquement de 0,37 client par passage.

Devant ces chiffres, la CTQ a accordé la suppression de la ligne se rendant à Lac-Brome et a autorisé le changement dans l’horaire pour le reste du circuit.

Dans une entrevue accordée à La Voix de l’Est au début de l’année, le directeur de l’exploitation chez Transdev Canada, Pierre Gagnon, laissait savoir qu’il y aurait des départs ajoutés pour permettre aux passagers de Cowansville et de Granby de se rendre directement à Montréal, mais ce n’est pas le cas.

« Les gens doivent utiliser le service quand il est disponible, remarque Marie-Céline Bourgault, directrice des communications et affaires publiques de Transdev. Il faut quand même comprendre qu’on est une entreprise privée, on n’est pas subventionné. On ne pouvait pas survivre à des voyages déficitaires. »

Le transporteur a donc élaboré un horaire qui conviendrait aux besoins de sa clientèle, qui se situent davantage le matin, en milieu et fin d’après-midi. « Il n’y avait pas d’achalandage. Il y avait plusieurs voyages où il n’y avait aucun client à bord. On a préféré, après avoir analysé l’achalandage et les besoins, concentrer les services à un moment bien précis où il y a de la demande. Des horaires ont été maximisés principalement aux heures de pointe. »

Arrêt à l’hôpital BMP
Du lundi au jeudi et le dimanche, l’autobus passe à 10 reprises au stationnement incitatif de Cowansville et des arrêts ont été ajoutés à l’hôpital Brome-Missisquoi-Perkins pour accommoder les patients et les travailleurs, ajoute-t-elle. Un 11e arrêt au stationnement incitatif de la municipalité s’ajoute le vendredi et il y a huit passages à cet endroit le samedi.

Cependant, on remarque un nombre décroissant de départs vers Montréal à partir de l’Autoparc 74 et d’Ange-Gardien.

En septembre 2017, les maires de la MRC s’étaient montrés favorables aux changements envisagés, mais à la condition que l’entreprise publicise davantage ses services.

Le nouvel horaire se trouve en ligne sur le site limocar.ca.