Après avoir transformé ses installations de la rue Vadnais, Artopex se lance dans la modernisation et la rénovation de son usine du boulevard Industriel, à Granby.
Après avoir transformé ses installations de la rue Vadnais, Artopex se lance dans la modernisation et la rénovation de son usine du boulevard Industriel, à Granby.

Modernisation d'une usine chez Artopex: un investissement de 2 millions $

Marie-France Létourneau
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est
Après avoir transformé ses installations de la rue Vadnais, Artopex se lance dans la modernisation et la rénovation de son usine du boulevard Industriel, à Granby. Des investissements de 2 millions $ y sont prévus en 2020, affirme le président-directeur général de l’entreprise, Daniel Pelletier.

« On refait l’ensemble des bureaux et on réaménage l’usine. C’est assez majeur, parce que ça touche la production, mais aussi la planification et la mise en production. En même temps, on en profite pour réaménager ça au goût du jour, avec les nouveautés et les orientations d’Artopex. On veut que ça reflète exactement ce dont on fait la promotion », souligne M. Pelletier.

Selon lui, le projet a été lancé le mois dernier et il devrait se déployer tout au long de l’année, de façon à ce que la production puisse se poursuivre durant les travaux.

Aucun agrandissement physique du bâtiment n’est au programme. Mais la façade extérieure sera revampée et davantage à l’image de la nouvelle allure du siège social de l’entreprise spécialisée dans la fabrication de mobiliers de bureau, rue Vadnais.

Dans l’opération, les installations du centre d’innovation et de design d’Artopex, où est effectué le développement de l’ensemble des produits réalisés dans les différentes usines de l’entreprise, seront revues et améliorées.

« Il va y avoir un nouvel espace dédié à ce centre-là. Les designers et techniciens qui travaillent au développement sont centralisés dans cette usine-là. (...) Ils vont avoir les facilités nécessaires pour aménager un laboratoire et faire le développement, les tests et l’assemblage des produits. On travaille par exemple beaucoup avec des imprimantes 3D. Ce sont des éléments qui vont être mieux aménagés pour que le développement puisse être poussé encore plus loin », relève le PDG d’Artopex.

Celui-ci souligne que de nouveaux équipements seront en outre acquis et mis en fonction dans l’usine dans le cadre du projet de modernisation, dont un centre de coupe pour les tissus et matériaux utilisés pour assurer l’acoustique de certaines composantes des mobiliers.

La production de l’usine du boulevard Industriel, où y travaille une centaine de personnes, est entre autres axée sur la fabrication des murs amovibles et des nouveaux systèmes d’aménagement d’aires de travail Axel, glisse le PDG.

Croissance

Ce projet est par ailleurs lancé à Granby, alors que l’usine d’Artopex à Sherbrooke fait également l’objet de travaux d’agrandissement. Ceux-ci devraient être complétés au printemps, selon Daniel Pelletier.

En 2018, Artopex a également investi 30 millions $ pour automatiser et robotiser ses activités de fabrication de la rue Vadnais. À terme, les activités de l’ensemble des usines, incluant celle de Laval, auront été modernisées.

Artopex a récemment remporté le prix de la catégorie Mobilier de bureau aux Grands Prix du design avec son nouveau système Axel, pour les aménagements à aires ouvertes.

Les affaires continuent à être bonnes pour l’entreprise qui réalise environ 50 % de ses ventes aux États-Unis et 50 % au Canada. « On prévoit encore une croissance en 2020 », dit le dirigeant de l’entreprise qui célèbre son 40e anniversaire de fondation cette année.

Artopex a pratiquement doublé son chiffre d’affaires depuis cinq ans, avait relevé Daniel Pelletier en entrevue l’automne dernier. Des acquisitions ont toutefois été effectuées au cours de cette période, dont Concept Can-Bec en début d’année 2019, avait-il précisé.

Selon l’entrepreneur, les nouvelles tendances dans le monde du travail, où les aires de travail ouvertes et les espaces collaboratifs notamment ont la cote, favorisent les ventes de l’entreprise, qui a ouvert une salle de montre à New York l’an dernier.

Prix

Le nouveau système pour les aménagements à aires ouvertes, baptisé Axel et lancé en août dernier, a par ailleurs permis à Artopex de s’illustrer. L’entreprise a récemment remporté le prix de la catégorie Mobilier de bureau aux Grands Prix du design.

Axel permet de créer des postes de travail semi-fermés, des zones collaboratives multimédias ou des espaces intimes réservés au calme et à la concentration. Il allie confort acoustique et modularité, détaille l’entreprise.

« On était extrêmement fier de présenter ce produit-là parce qu’il répond vraiment aux tendances du jour avec des pavillons et des espaces de travail différents de ce qu’on voit habituellement », commente Daniel Pelletier en soulignant que l’entreprise fait en quelque sorte figure de précurseure en la matière.

Ce n’est pas la première fois qu’Artopex s’illustre à ce concours annuel qui vise à récompenser les designers et architectes québécois pour des projets d’aménagement résidentiel, commercial ou de bureaux, ainsi que pour le design de produits.

« Remporter ce prix-là avec ce produit-là (Axel), c’est très motivant pour toute l’équipe. Mais à chaque fois qu’on remporte un prix, on ressent autant de fierté », lance Daniel Pelletier.

Artopex emploie plus de 865 employés dans ses six usines et salles de montre.