La candidate libérale Lyne Laverdure propose ses mesures pour désengorger les routes et les stationnements de Granby.

Mobilité à Granby: Lyne Laverdure vise l’harmonie

La mobilité est un sujet chaud à Granby. Quelques heures après que le député sortant, François Bonnardel, eut pris un engagement à ce sujet vendredi, son adversaire libérale, Lyne Laverdure, a elle aussi proposé des mesures pour fluidifier la circulation.

D’emblée, Mme Laverdure reconnaît la force du tourisme comme moteur économique de Granby, notamment grâce au Zoo, au FICG ou encore aux divers événements sportifs. Elle estime toutefois que ces attractions comportent leur lot de « dommages collatéraux », soit les nombreux ralentissements et la « congestion monstre » causés sur la route par l’afflux de touristes.

Ainsi, la candidate libérale annonce que si elle est élue le 1er octobre prochain, elle instaurerait trois mesures pour assurer un partage plus harmonieux du bitume entre les visiteurs et les citoyens de Granby.

D’abord, Lyne Laverdure encouragerait la mise en place de forfaits touristiques dans l’espoir que plusieurs touristes troquent leurs voitures pour l’autobus. Selon elle, cette mesure contribuerait à dégorger les rues et les stationnements, mais aussi à mettre en valeur d’autres attraits de la ville.

Ensuite, la représentante du PLQ envisage d’installer des stationnements aux abords de l’autoroute 10, avec un service de navette en haute saison touristique.

Finalement, Mme Laverdure désire instaurer un comité d’intervenants — provenant autant du niveau municipal que des MRC et des ministères du Transport ou du Tourisme — afin d’élargir la recherche de solutions. « Il faut un plan d’action logique, concerté. Il faut vraiment que tout le monde embarque ! », a-t-elle déclaré, en ajoutant que ce n’est pas seulement à la Ville de Granby qu’incombe la charge de régler la situation.

Et la 139 ?
Puisque le point de presse de Mme Laverdure était prévu quelques heures après celui du député Bonnardel, la candidate libérale a également eu l’occasion de commenter l’annonce de son adversaire.

Celui-ci a assuré vendredi avant-midi que s’il était réélu aux prochaines élections, il souhaiterait élargir la route 139 entre l’autoroute 10 et la rue Dufferin.

Lyne Laverdure n’est pas fermée à l’idée, mais elle estime que cette mesure ne suffirait pas. « C’est bon pour dans trois ou cinq ans, mais ça ne réglera pas le problème que vit la population présentement. Il faut aller au-delà d’une seule solution », a-t-elle affirmé.