« Tous les usagers sont responsables de leur sécurité et de celle des autres », fait valoir Daniel Tanguay, porte-parole du Service de police de Granby.

Miser sur le partage de la route

Les policiers du Québec, dont ceux de Granby, feront front commun à compter de vendredi pour promouvoir le partage de la route dans le cadre d’une opération nationale concertée.

Les piétons et les cyclistes, des usagers de la route vulnérables, seront interpellés pour s’assurer entre autres qu’ils utilisent de façon sécuritaire les traverses piétonnières et les intersections. 

Du côté des automobilistes, on leur rappellera d’être vigilants sur les routes et de l’importance d’adopter un comportement sécuritaire. 

Tenue sous le thème « Le respect pour un meilleur partage de la route », la campagne sera à la fois préventive et répressive. Les policiers de Granby remettront pendant la campagne, qui prendra fin le 2 novembre, des dépliants d’information qui s’adressent autant aux automobilistes qu’aux piétons pour leur rappeler les règles de sécurité à adopter. 

« Tous les usagers sont responsables de leur sécurité et de celle des autres », fait valoir Daniel Tanguay, porte-parole du Service de police de Granby. 

Même si le bilan routier s’améliore, les collisions impliquant des piétons ont grimpé de 42 % en 2016 avec plus de 2700 victimes (décédées et blessées). Les cyclistes et piétons représentent 20 % des décès survenus sur les routes en 2016. « On veut que les gens soient respectueux pour éviter des accidents », conclut le policier.