Au cours des dernières semaines, des victimes potentielles ont reçu des messages textes à propos d’une soit-disant approbation de leur demande de PCRÉ, une aide financière octroyée par le gouvernement fédéral depuis la fin septembre.
Au cours des dernières semaines, des victimes potentielles ont reçu des messages textes à propos d’une soit-disant approbation de leur demande de PCRÉ, une aide financière octroyée par le gouvernement fédéral depuis la fin septembre.

Mise en garde contre une nouvelle tentative d’hameçonnage

Marie-Ève Martel
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est
Les fraudeurs n’ont pas perdu de temps pour mettre au point une nouvelle arnaque : aussitôt la nouvelle prestation canadienne de la relance économique (PCRÉ) en vigueur, pour remplacer la prestation canadienne d’urgence (PCU), de nouvelles tentatives d’hameçonnage ont été signalées à l’ACEF Montérégie-Est, qui tient à mettre la population en garde.

Au cours des dernières semaines, des victimes potentielles ont reçu des messages textes à propos d’une soi-disant approbation de leur demande de PCRÉ, une aide financière octroyée par le gouvernement fédéral depuis la fin septembre et qui permet à ses prestataires de toucher une somme de 500$ par semaine pendant un maximum de 26 semaines.

«Votre demande pour la PCRE a été acceptée. Veuillez compléter la transaction», mentionnent certains textos reçus. «Veuillez compléter la transaction pour obtenir votre Prestation Canadienne de la Relance Économique», indiquent d’autres.

Chaque message est accompagné d’un lien hypertexte permettant un virement Interact d’un montant de 900$, soit la valeur de la prestation après impôt. En cliquant sur ce lien, qui est une tentative d’hameçonnage, la victime est à risque de transmettre ses informations bancaires au fraudeur.

Les personnes ayant été victimes de la fraude sont invitées à signaler l’incident à leur service local de police. Quiconque reçoit un message texte frauduleux, qu’il y réponde ou non, peut en signaler la réception au Centre anti-fraude du Canada sur Internet ou en téléphonant au 1-888-495-8501.