Des travaux ont été lancés à l’usine de traitement d’eau de la Ville de Granby pour remplacer deux des sept filtres qui assurent la qualité de l’eau potable.

Mise à niveau d’équipements de l'usine de traitement d’eau de Granby

Une aide financière accordée à la Ville de Granby dans le cadre du Programme d’infrastructures municipales d’eau (PRIMEAU) permettra d’assumer jusqu’à 50 % de la facture entraînée par le remplacement de certains équipements à l’usine de traitement d’eau, située rue Robitaille.

La subvention, confirmée jeudi par la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest, s’élève à 238 500 $, alors que les coûts totaux du projet avoisinent 500 000 $, a précisé le directeur du service de la planification et de la gestion du territoire de la Ville de Granby, Benoit Carbonneau. 

« L’aide financière du gouvernement du Québec va permettre à la Ville de Granby de réaliser des travaux de mise à niveau à son usine de traitement d’eau et de maintenir une eau potable de qualité », s’est réjoui le maire suppléant, Robert Riel. 

Selon M. Carbonneau, les travaux sont en cours et devraient être complétés au plus tard au printemps. Ils ont été confiés au terme d’un appel d’offres à l’entreprise Norclair, de Laval. 

Le projet de mise à niveau vise à remplacer le système de lavage de surface des filtres quatre et cinq de l’usine de production d’eau potable, est-il précisé. 

Ces filtres, aménagés dans de grands bassins, fonctionnent un peu selon le même principe qu’un « gros filtre de piscine », image Benoit Carbonneau.

« On refait au complet deux des sept filtres, qui fonctionnent avec du sable et de la pierre. (...) On prend quelque chose qui est existant et on l’optimise », dit-il. 

Pas d’impact

M. Carbonneau affirme que les travaux ont déjà été lancés, mais ils ont dû être mis en pause. 

« Quand on a ouvert le filtre, il y avait des parois de béton qui étaient à réparer. Il faut regarder comment on va le faire. Il va y avoir des travaux supplémentaires à compléter dans ce projet-là. On est arrêtés pour le moment. L’entrepreneur avait aussi d’autres travaux à faire ailleurs. Mais il va reprendre au printemps. Ça n’a pas d’impact sur les opérations », assure-t-il. 

La réalisation des travaux avait été planifiée en hiver, car il ne s’agit pas d’une forte période de consommation d’eau, fait valoir Benoit Carbonneau. 

« On fonctionne très bien avec cinq filtres. On veut faire les travaux avant la fin du printemps, avant que les gens commencent à remplir leur piscine et à utiliser plus d’eau à l’extérieur », relève le directeur du service de la planification et de la gestion du territoire de la Ville de Granby.